Cet article date de plus de 8 ans

Salon de Provence : une nourrice en garde à vue.

 La femme est soupçonnée d'avoir administré un anxiolytique au bébé de six mois qu'elle gardait.
la nourrisse est en garde à vue au commissariat de Salon depuis vendredi soir.
la nourrisse est en garde à vue au commissariat de Salon depuis vendredi soir. © Photo Marc Civallero
 Selon le directeur de la Timone, Pierre Pinzelli, le pronostic vital de l'enfant n'est pas engagé. Il a dû subir un lavage d'estomac dès son hospitalisation.
La nourrice lui aurait donné cet anxiolytique (Lexomil) afin de ne pas être dérangée.
Selon une source proche de l'enquête, elle en donnait au bébé régulièrement. Le lexomil est prescrit pour lutter contre l'anxiété, ce médicament est essentiellement réservé aux adultes.
Une enquête préliminaire est ouverte
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers