Le préfet des bouches du Rhone demande la démission de Bernard Granié

Bernard Granié s'accroche à la tête du SAN malgré ses condamnations.
Bernard Granié s'accroche à la tête du SAN malgré ses condamnations.

 Le président du SAN (le Syndicat d'agglomération Nouvelle Ouest-Provence) est sommé de démissionner par le préfet. Bernard Granié a été condamné définitivement pour corruption.

Par Robert Papin

Le préfet des Bouches-du-Rhône, a demandé aujourd'hui la démission du président PS de l'intercommunalité d'Istres.
Hugues Parant estime que Bernard Granié aurait déjà dû le faire.
Bernard Granié a été condamné définitivement pour corruption en septembre à  cinq ans d'inégibilité


Le 12 septembre, la Cour de cassation avait rejeté le pourvoi formé par Bernard
Granié. L'élu  s'est retrouvé définitivement condamné pour corruption en plus de son inégibilité pour 5 ans, à deux ans de prison ferme, 100 000 euros d'amende.

Bernard Granié préside depuis 2003 le Syndicat d'agglomération nouvelle (SAN) Ouest Provence, qui regroupe six communes autour de l'Étang de Berre, près de Marseille.


L'arrêt de la Cour de cassation a été notifié à M. Granié le 22 septembre,

Depuis, Bernard Granié s'accroche à ses fonctions. et pourtant  l'arrêt de la cour d'appel d'Aix précise que la peine complémentaire d'inéligibilité pendant cinq ans "emporte de plein droit interdiction d'exercer une fonction publique".
En conséquence de quoi Bernard Granié s'expose à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende supplémentaires
s'il continuait à exercer ses fonctions.

M. Granié, 64 ans, ancien maire de Fos-sur-Mer, a été reconnu coupable d'avoir perçu, entre 2003 et 2006, 300.000 euros en liquide d'une société de collecte des déchets en échange d'informations sur un marché attribué par l'intercommunalité qu'il préside.

 
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus