• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sanary-sur-Mer : la mairie épinglée par la Chambre Régionale des comptes.

Pour Ferdinand Bernhard, maire SE, on essaye une nouvelle fois de le déstabiliser
Pour Ferdinand Bernhard, maire SE, on essaye une nouvelle fois de le déstabiliser

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Marseille sur la gestion de la ville. Dans son rapport, la Chambre des comptes parle d'endettement élevé et de trésorerie tendue.

Par Robert Papin

 Ce rapport de la Chambre régionale des comptes  sur la gestion de cette commune balnéaire de plus de 17.000 habitants, a revelé "d'indéniables tensions: autofinancement net insuffisant, endettement élevé, trésorerie tendue".

Surtout, la Chambre des comptes de Paca a pointé des "procédures atypiques" en
matière d'achat, de recrutement ou d'urbanisme.

Le maire montré du doigt.

:Ce rapport précise également que la plupart des décisions, relatives notamment à la passation des marchés, "ont été prises non par le conseil municipal qui en aurait préalablement délibéré mais par le maire", ce dernier "allant parfois même
au-delà de la délégation qui lui est accordée".

Enfin, le rapport a recommandé "d'introduire davantage de rigueur dans les procédures qui régissent l'indemnité de représentation du maire ou certains remboursementsde frais"

Le maire dément toute implication personnelle.

Contacté par l'AFP, le maire (sans étiquette) Ferdinand Bernhard, élu depuis 1989,s'est dit  "tout à fait serein".
"Ce n'est pas la première fois que desgens essaient de me décrédibiliser en employant des méthodes diverses et variées",
a-t-il déploré.

L'opposition demande la démission du maire

Le conseiller municipal d'opposition Olivier Thomas (UMP), président de l'association de défense des Sanaryens, a réclamé  la démission de l'élu et a annoncé le dépôt d'une plainte pour "faux en écriture publique, prise illégale d'intérêt, délit
de favoritisme, trafic d'influence et détournement de fonds publics".

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus