Tuerie des Marronniers : Le procès en appel d'Ange-Toussaint Federici suspendu

Ange-Toussaint Federici est rejugé pour un triple homicide survenu dans un bar de Marseille en 2006
Ange-Toussaint Federici est rejugé pour un triple homicide survenu dans un bar de Marseille en 2006

Le procès a été suspendu suite à des interpellations liées à des soupçons de subornation de témoins. Ange-Toussaint Federici était rejugé aux assises du Var pour un triple homicide dans un bar de Marseille en 2006.

Par Robert Papin

Six personnes ont été placées en garde à vue à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille dont quatre interpellées vendredi matin à l'aéroport de Marignane.  C'est à Marignane que des policiers de la brigade de recherche et d'intervention de la PJ ont surpris deux corses, dont un est connu des services de police, entrain de remettre de l'argent à la compagne du témoin. Au total, plus de 50 000 euros auraient été remis au témoin, en deux fois, avec un premier versement antérieur.

Le cinquième suspect, interpellé prés d'Aix-en Provence, aurait servi d'intermédiaire. Le sixième gardé à vue est le témoin. Il s'agit de Karim Boughanemi, écroué pour assassinat, l'homme avait témoigné la veille, devant la cour, en faveur d'Ange-Toussaint Federici le dédouanant totalement.
Karim Boughanemi était un proche du caïd Farid Berrahama, tué avec deux lieutenants au bar des Marronniers à Marseille le 4 avril 2006. Il avait demandé à être extrait de sa cellule pour venir témoigner au procès.

Dans cette affaire Jacques Mariani, fils d'une figure du grand banditisme Corse, a lui aussi été placé en garde à vue. Jacques Mariani purge actuellement à la maison d'arrêt de Saint-Maur une peine de 15 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat d'un nationaliste corse. Jacques Mariani a été extrait de sa cellule, il doit être entendu dans le cadre de la subornation de témoin présumé. Karim Boughanemi, le témoin, est lui aussi actuellement en détention dans la même prison.

En première intance en 2010, Ange-Toussaint Federici, seul accusé dans cette affaire avait été condamné à 28 ans de réclusion criminelle . Il avait fait appel, assurant être venu voir un ami au bar des Marronniers avant d'être blessé dans la fusillade . Selon l'accusation , le corse faisait en réalité partie du commando venu tuer Farid Berrahama et ses deux lieutenants pour le contrôle des machines à sous autour de l'Etang de Berre.

Ange-Toussaint Federici, berger dans le village de Venzolasca en Haute-Corse, a un casier de braqueur multirécidiviste, il est considéré comme le chef d'un des clans criminels les plus puissants en Corse. Ses deux frères Jean- François et Frédéric sont en fuite.

Ce coup de théâtre intervient alors que 14 procureurs des parquets de Corse, Marseille et Paris, se réunissaient à Ajaccio sur les dossires du grand banditisme, avant la venue prochaine sur l'île du ministre de l'intérieur Manuel Valls et de la garde des sceaux Christine Taubira.

Sur le même sujet

Les + Lus