Antennes relais: Vers une réglementation de leur implantation?

Les antennes relais continuent d'être implantées au sommet des immeubles.
Les antennes relais continuent d'être implantées au sommet des immeubles.

Il y a quelques semaines, le Secrétaire Général de l'Association Santé Environnement France, le Docteur Patrice Halimi demandait aux députés et sénateurs de faire voter une loi réglementant l'implantation des antennes relais. 

Par Ana Koroloff

Un sénateur d' Europe Ecologie Les Verts, Jean-Vincent Placé et un député socialiste des Bouches-du-Rhône, Jean-David Ciot ont répondu à cet appel. Ce dernier vient de faire une proposition de loi dans laquelle il reprend dans les grandes lignes les propositions faites par le Dr Halimi. En mai dernier, les ondes électromagnétiques ont été classées par l'OMS comme pouvant "être cancérigènes".

Les antennes relais se mulptiplient pourtant, notamment au sommet des logements sociaux, malgré des textes censés limiter leur prolifération. Un arrêt d'avril 2005 énonce "qu'une antenne relais ne peut être implantée que si les propriétaires  d'un immeuble l'acceptent à l'unanimité. L'arrêt ne concède donc aucun droit aux locataires.

Controverse scientifique

Pour les uns, les antennes ont des effets néfastes sur la santé, pour d'autres les risques n'ont pas été démontré. Avec son association asef, le Dr Halimi ne souhaite pas interdir les antennes mais réclame une "véritable égalité face aux risques". Un discours qui trouve un écho favorable auprès de l'association les Robins des toits.

Une conférence ouverte au public est prévue le lundi 22 octobre à 10h à la Mado, 4 Place des Prêcheurs à Aix-en-Provence.

Sur le même sujet

Les + Lus