• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La chapelle de la base navale de Toulon vandalisée

La chapelle de la base navale de Toulon. / © dioceseauxarmees.catholique.fr
La chapelle de la base navale de Toulon. / © dioceseauxarmees.catholique.fr

La chapelle située au cour de la base navale de Toulon, dont les accès sont très contrôlés, a été l'objet d'un "acte malveillant" avec notamment la destruction de "symboles religieux".

Par Anne Le Hars

Ces dégradations ont été découvertes samedi par l'Aumônier de la base. Des objets de culte comme des statuettes ont été détruits, a confirmé la Préfecture maritime de la Méditerranée.

"Il est trop tôt pour déterminer la nature de cet acte malveillant, car les symboles religieux ne sont pas les seuls à avoir été visés. Des chaises ont également été renversées", a indiqué une porte-parole de la préfecture, ajoutant que les autorités maritimes condamnent ces dégradations.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie maritime.
Pour accéder à la base navale de Toulon, où se situe la chapelle, il faut nécessairement un badge. Environ 24.000 personnes en possèdent un.
(Avec AFP)

La chapelle de la base navale de Toulon / © dioceseauxarmees.catholique.fr
La chapelle de la base navale de Toulon / © dioceseauxarmees.catholique.fr

 

Réaction de monseigneur Poignard, vicaire général du diocèse aux Armées françaises :

« J’apprends ce samedi soir que la chapelle militaire de la base navale de Toulon a été profanée. On s’en est pris aux trois grands symboles de notre foi : le St Sacrement (tabernacle renversé et brisé, les saintes espèces répandues sur le sol), le baptistère totalement brisé et l’ambon (la Parole de Dieu jetée à terre et piétinée).
L’intolérance pénètre maintenant à l’intérieur des enceintes militaires : il y a de quoi être vraiment très inquiets."

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus