Deux antibois condamnés pour contrefaçon de vêtements de marque

Le couple de commerçants faisait venir la marchandise de Bulgarie. Ils devront payer 350 000 euros d'amende. 

Par Linh-Lan Dao

Parmi les marques contrefaites : Calvin Klein, Armani, Ed Hardy, Versace, Dior, Le Temps des Cerises…

Stéphane et Marlène se fournissaient en Bulgarie, avant d'écouler leur marchandise frauduleuse dans leurs magasins situés à Juan-les-Pins, Antibes et la Seyne. Le couple antibois a finalement été condamné par le tribunal correctionnel de Grasse à verser 350 000 euros d'amende douanière.

Le trafic de vêtements contrefaits a été découvert en 2009, lorsqu'un commerçant a souhaité se fournir en vêtements de marque. Intrigué par les tarifs très bas proposés par la société de Stéphane et Marlène, il a alerté la brigade de surveillance intérieure des douanes de Nice. Au terme du contrôle, 170 articles contrefaits ont été saisis. 

C'est Atanas Petrov, le fournisseur bulgare âgé de 37 ans, qui avait démarché Stéphane en 2006. L'homme avançait des pièces au commerçant, qui le remboursait une fois le stock écoulé. Il passait ensuite une autre commande. Le couple antibois n'en est pas à son premier méfait : il a déjà été condamné à 44 500 euros d'amende douanière pour avoir été contrôlé avec 518 contrefaçons, alors qu'il revenait d'Espagne.

Un autre couple de commerçants avignonnais, lui aussi client d'Atanas Petrov, est impliqué dans le trafic. 

L'homme du couple antibois a finalement écopé de deux ans de prison avec sursis, et l'homme du couple avignonnais d'un an avec sursis. Petrov a été condamné à deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. Pour les trois femmes, dont l'associée du fournisseur bulgare, le juge a prononcé une peine de six mois de prison. L'amende douanière s'élève 350 000 euros, soit une somme équivalente à la valeur marchande des articles contrefaits.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus