Yayoi Kusama expose à Aix en Provence, pour le lancement de MP 2013

© AFP
© AFP

 

Par Christophe Monteil

« Un jour, après avoir vu, sur la table, la nappe au motif de fleurettes rouges, j'ai porté mon regard vers le plafond. Là, partout, sur la surface de la vitre comme sur celle de la poutre, s'étendaient les formes des fleurettes rouges. Toute la pièce, tout mon corps, tout l'univers en étaient pleins », voila comment la carrière créative de Yayoi Kusama a commencé (le « pois » de l’enfance). Des pois qui n'ont cessé de la hanter et guider ses pas dans le monde de l'Art.

 / © AFP
/ © AFP


"Peindre était la seule façon de me garder en vie, ou à l’inverse était une fièvre qui m’acculait" ajouta t'elle ensuite pour décrire l'état dans lequel cette révélation la mena. Née au Japon en 1929, elle est ensuite partie aux Etats-Unis après guerre (1957) pour devenir proche de Donald Judd, Mark Rothko, Barnett Newman ou Andy Warhol.

 Kusama est véritablement fascinée par le pois qui a « la forme du soleil, qui signifie l’énergie masculine », et « la forme de la lune, qui symbolise le principe féminin de reproduction".
Yayoi Kusama expose à Aix en Provence
Dans ses oeuvres, on retrouve aussi le macraoni, qui symbolise l'univers féminin de la cuisine et dénonce une société de consommation de nourriture industrielle.

Le Centre Pompidou, à Paris, lui a consacré sa première rétrospective française, d'octobre 2011 à janvier 2012.


Yayoi Kusama expose à Aix en Provence

Le site de Yayoi Kusama

Sur le même sujet

Les + Lus