Var: 15.000 euros d'amende requis contre le patron de l 'ex-Voile Rouge en correctionnelle

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Quinze mille euros d'amende ont été requis vendredi à Toulon à l'encontre d'Antoine Tomaselli, le patron de l'ex-Voile Rouge, établissement prisé des stars sur la plage de Ramatuelle (Var) détruit en 2011. 

Quinze mille euros d'amende ont été requis vendredi à Toulon à l'encontre d'Antoine Tomaselli, le patron de l'ex-Voile Rouge, établissement prisé des stars sur la plage de Ramatuelle (Var) détruit en 2011. Le tribunal correctionnel de Toulon a mis sa décision en délibéré au 8 février.



Nouveaux batiments sans permis

M. Tomaselli et son frère Ange, qui gérait la Voile Rouge de 2005 à 2011, avant la majorité d'Antoine, comparaissaient pour avoir construit de nouveaux bâtiments sans permis, des constructions par ailleurs démontées jeudi selon les prévenus, une information dont le tribunal a demandé confirmation à la mairie. Le 9 novembre dernier, l'audience avait été renvoyée à la demande des avocats. Le parquet a par ailleurs requis la relaxe d'Ange Tomaselli, estimant que les faits ne pouvaient lui être imputés, une amende de 15.000 euros contre la société gérant l'établissement, ainsi qu'une demande de remise en état du site avec astreinte de 75 euros par jour de retard.



Selon l'avocat d'Antoine Tomaselli, Me Thierry Fradet, qui a plaidé la relaxe de son client, "la nature des installations étaient autorisées par le code de l'urbanisme".  "On ne relève pas dans cette affaire de la loi littorale qui, en tout état de cause, n'interdit pas de manière absolue les constructions de ce type", a-t-il ajouté. A l'origine du procès: la construction de préfabriqués sur un parking qui appartient à la famille Tomaselli mais se situe en zone inconstructible selon la mairie, qui avait pris un arrêté interruptif de travaux.



La Voile Rouge avait été démolie fin 2011 à l'issue de onze années de bras de fer judiciaire entre la famille Tomaselli et les autorités administratives, pour occupation sans droit ni titre du domaine public maritime. En juillet 2012, le Conseil d'Etat avait rejeté le pourvoi formé par Antoine Tomaselli, qui lui demandait d'annuler une ordonnance rendue en juin par le tribunal administratif de Toulon en faveur de la mairie de Ramatuelle. Cette dernière avait pris un arrêté interruptif de travaux au motif qu'ils avaient été réalisés "sans autorisation d'urbanisme" et portaient atteinte à "l'espace naturel remarquable".



Ouverte dans les années 1960 par Paul Tomaselli, le père d'Antoine, la Voile Rouge a attiré les stars pendant des années sur la plage de Pampelonne avant que la mairie de Ramatuelle ne décide en 2000 de ne plus l'autoriser à occuper sa place. Après la destruction de l'établissement en 2011, Antoine Tomaselli avait cru pouvoir lui redonner vie en installant pendant l'été des préfabriqués non plus sur le domaine public maritime, mais sur une propriété privée, le parking de l'ancien établissement.

Reportage: F. Malory, A. Dequidt et J. Juvigny

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité