Chiens maltraités au Muy : prison avec sursis pour l'éleveur canin

En mars 2012, 75 chiens maltraités étaient découverts dans un élevage du Muy. Les animaux étaient parqués dans des boxes insalubres. Le gérant vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Draguignan à six mois de prison et 122 000 euros d'amende.

Par Lise RIger

C'est l'aboutissement d'une enquête et d'un vaste contrôle mené par une trentaine de gendarme, la société protectrice des animaux et la brigade nationale vétérinaire. Le 13 mars 2012, dans un élevage canin du Muy, les enquêteurs découvrent une quarantaine de chiens de race en mauvaise santé, entassés dans des enclos jonchés d'excréments.

Le gérant, Jalel Sdiri est  soupçonné de trafic international de chiens importés des pays de l'Est. Il s'en est défendu lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel de Draguignan, le 14 janvier dernier, évoquant des accusations d'éleveurs concurrents.

Ce lundi après-midi, le tribunal a suivi les réquisitions du procureur et a condamné l'éleveur à six mois de prison avec sursis. Il devra aussi s'acquitter de dommages et intérêts et d'amendes cumulées à hauteur de 122.000 euros.

Une interdiction d'exercer cette activité professionnelle pour une durée de cinq ans a également été prononcée.

Revoir le reportage du 13 mars 2012


Démantèlement d'un trafic de chiots
F.Malory, A.Dequidt



Sur le même sujet

Les rencontres cinématographiques de Cannes fêtent leur 30è anniversaire

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne