Fralib devra régler les salaires impayés à ses ex-employés

 

Usine Fralib à Gemenos
Usine Fralib à Gemenos © France 3

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a condamné la direction de Fralib (groupe Unilever) à verser les salaires d'une trentaine d' employés, impayés de septembre et octobre 2011.
La direction considérait que ces salariés étaient en grève, ou occupant le site de l'usine fermée à Gémenos, qu'ils s'étaient "soustraits " aux obligations de leurs contrats de travail. 
La cour d'appel a ainsi confirmé une ordonnance du conseil des prud'hommes de Marseille du 15 décembre 2011. 
Demain, le conseil des prud'hommes doit se prononcer dans une seconde affaire de salaires impayés de douze salariés, élus du personnel. 

Jeudi dernier, la cour d'appel avait annulé le 3 ème plan social présenté par Unilever. Les salaires avaient déjà obtenu devant la cour l'invalidation des deux précédents plans.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter