Pour Marisol Touraine, la réouverture de la maternité de Valréas n'est pas une priorité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Civallero

En visite en Drôme-Ardêche, la ministre de la santé a déclaré " l"enjeu c'est de faire en sorte que cet établissement qui a des difficultés pour recruter des médecins et des difficultés financières puisse répondre aux besoins principaux de la population, en particulier en terme d'urgence"

La décision de fermer la maternité de Valréas avait été annoncée en 2009 par l'ARS, l'Agence Régionale de la Santé, une décision prise pour des motifs liés à la sécurité. Cette fermeture avait suscité une levée de boucliers des habitants et de la mairie. Les associations avaient attaqué cette décision en référé devant le tribunal administratif de Nîmes.

Le 12 mai 2010, les associations avaient obtenu du tribunal administratif de Nîmes un jugement en faveur de la réouverture de la maternité, quelques mois plus tard, le rapporteur public de la cour administrative d'appel de Marseille avait demandé l'annulation de ce jugement estimant que les 2 obstétriciens avec lesquels fonctionnait cette maternité n'étaient pas en nombre suffisant pour assurer la sécurité des patientes.
De son coté Maitre Jacques Pertek, l'avocat du Comité de Sauvegarde de la Maternité et du Collectif des mamans avait expliqué à l'audience que la maternité de Valréas qui en 2008 avait accouché 332 bébés dans un bassin de 60 000 habitants entre le Vaucluse et le Drôme fonctionnait normalement avec 2 obstétriciens mais aussi de nombreux contractuels permettant d'assurer la continuité du service.
En décembre 2012 le tribunal de Marseille a de nouveau annulé la demande de fermeture .

Le reportage de nos confrères de France3 Rhône-Alpes


durée de la vidéo: 01 min 44
Visite de Marisol Touraine en Drôme-Ardèche