AS Monaco et son "paradis fiscal": le prince Albert II va se battre

Dans un entretien à Aujourd'hui en France, le Prince Albert II de Monaco s'est exprimé sur la décision de la LFP de contraindre le club de la principauté à installer son siège social en France. "Je crois qu'on a des arguments à faire valoir dans ce dossier". L'appel monégasque sera examiné jeudi.

Le Prince Albert II s'est exprimé en marge du match de Top 14 RC Toulon - Clermont auquel il a assisté dimanche
Le Prince Albert II s'est exprimé en marge du match de Top 14 RC Toulon - Clermont auquel il a assisté dimanche © MAXPPP
Dans un entretien accordé à Aujourd'hui en France, le Prince Albert II indique: "On va se battre. la décision n'est pas définitive et il y a un appel en cours. Je crois qu'on a des arguments à faire valoir dans ce dossier. Il va simplement qu'on nous explique tout bien. J'espère que tout va rentrer dans l'ordre prochainement, mais on ira jusqu'au bout."
Et il poursuit: "c'est sûr que si on perçoit qu'il y a un avantage quelque part, ça crée des jalousies et des perturbations. Maintenant, on va voir tout ça calmement car, sincèrement, je pense que tout va rentrer dans l'ordre."
L'appel monégasque sera examiné jeudi par le comité exécutif de la Fédération française de football. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football as monaco monaco
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter