Un loup soupçonné d'avoir tué trois brebis

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Trois brebis auraient été tuées dans la nuit de lundi à mardi par un loup alors qu'elles se trouvaient dans un parc fermé à proximité d'une bergerie, à Dévoluy (Hautes-Alpes)

"Le loup est à l'origine de l'attaque. Il ne s'agit pas de chien errant. Une brebis a été dépecée et mangée et deux autres bêtes ont été partiellement dévorées", a assuré l'éleveur Cédric Arnaud. Deux autres bêtes ont également disparu.
Le troupeau composé de cent trente brebis dormait pour la première fois de la saison dehors dans un parc clôturé et gardé par un chien patou à 100 mètres de l'habitation, a raconté le jeune éleveur.
Des constatations ont été réalisées par des agents de l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) afin de vérifier s'il s'agissait effectivement de l'attaque d'un loup, une espèce protégée.
La préfecture des Hautes-Alpes a confirmé qu'un dossier était instruit par les services de l'Etat, mais qu'il était pour l'heure "impossible d'imputer l'attaque au loup".
Le maire Jean-Marie Bernard, a demandé la mise en place d'urgence du nouveau plan national loup. "Il faut arrêter de tergiverser et prélever un canidé", a-t-il insisté.
Le nouveau "plan loup", 2013-2017, doit notamment assouplir les procédures administratives permettant aux éleveurs de pratiquer des tirs et simplifier les indemnisations après des attaques. Le loup, revenu au début des années 90 dans les Alpes, est en croissance constante en France, et sa population s'élève aujourd'hui à quelque 250 individus. Le nombre de bêtes tuées est d'environ 5.000 par an.