Marseille: plusieurs centaines de personnes marchent contre la violence

Plus de cinq cents marseillais ont manifesté samedi après-midi contre les violences à l'appel d'un collectif d'habitants des quartiers Nord, constitué en février après les assassinats de plusieurs jeunes sur fond de trafic de drogue.

Par AFP

"C'est une première depuis trente ans" et la marche des Beurs, a affirmé l'un des organisateurs, Patrick Cassina.
Vers quinze heures, les manifestants, dont de nombreuses mères de famille, des femmes âgées mais aussi des jeunes et des enfants, rassemblés au pied des marches qui mènent à la gare Saint-Charles, se sont mis en mouvement derrière deux larges banderoles proclamant "collectif du premier juin: contre toutes les violences" et "quartiers populaires, nous sommes des marseillais, égalité de droits et de traitements pour tous et partout".
Brandissant des panneaux au nom des différentes cités et villages des quartiers Nord de la ville - La Busserine, les Bleuets, la Gavotte, la Castellane, les Flamands, Saint-Barthélémy ou Malpassé, une foule bariolée et bruyante a lancé des slogans tels que "un avenir pour tous nos enfants", "sécurité dans nos collèges" ou "égalité pour tous".
Parti de la gare, le cortège, au sein duquel quelques élus socialistes et écologistes avaient pris part, devait traverser le quartier populaire de Noailles avant de se rendre à la préfecture.
Ce mouvement populaire est né en février, après un énième règlement de compte dans les quartiers Nord, en réaction "aux meurtres d'enfants", disent ses animateurs.
Le collectif du premier juin, qui depuis sa création organise des réunions hebdomadaires avec les habitants des quartiers et souhaite devenir "une force de propositions" selon M. Cassina, a prévu de remettre une liste de "vingt-trois propositions" à la préfecture des Bouches-du-Rhône, où doit se dissoudre la manifestation.
Il a également lancé une pétition en ligne pour dire non à la violence et pour combattre la stigmatisation des habitants des quartiers Nord. 
www.petitionduweb.com/Petition_egalite_de_droit_pour_les_quartiers_populaires

 / ©
/ ©
 / ©
/ ©
 / ©
/ ©

 

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus