Marseille : l'étudiant poignardé succombe à ses blessures, un suspect interpellé

Jérémie, l'étudiant agressé au couteau, est décédé des suites de ses blessures ce dimanche matin, à l'hôpital nord de Marseille où il avait été admis vendredi soir à la suite d'une agression au couteau dans le centre-ville de Marseille.

Par Ghislaine Milliet avec AFP

Le jeune homme, âgé de 22 ans, étudiant à l'école de management Euromed et originaire des Vosges, "est en état de mort clinique", a affirmé à l'AFP le procureur-adjoint de la République de Marseille, Jean-Jacques Fagni.
Le jeune homme, qui avait perdu beaucoup de sang vendredi soir après avoir été poignardé à la gorge, boulevard d'Athènes, alors qu'il allait chercher une amie à la gare Saint-Charles, se trouvait samedi dans "un état grave mais stationnaire".
Dimanche en fin de matinée, "son cerveau ne fonctionnait plus" et il a été déclaré décédé, a précisé M. Fagni. Il se trouvait ces jours-ci en vacances chez des amis à Marseille.
Son téléphone portable n'a pas été retrouvé sur les lieux de l'agression.L'enquête a été confiée par le parquet à la brigade criminelle de la Sûreté départementaledes Bouches-du-Rhône.
L'adjointe au maire (UMP) de Marseille en charge de la sécurité, Caroline Pozmentier, qui s'est dite "effondrée par cette triste nouvelle", va se rendre à l'hôpital afin de présenter à la famille de Jérémie ses condoléances et celles de Jean-Claude Gaudin."On est ici bien loin de toute polémique politicienne sur la sécurité devant une
vie brisée", a-t-elle affirmé à l'AFP.

LE MEURTRIER PRESUME INTERPELLé

L'agresseur présumé de l'étudiant a été arrêté hier soir, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.
"Manifestement et gravement déséquilibré, l'auteur présumé fera l'objet de soins psychiatriques sans consentement", a ajouté le ministère dans un communiqué, et "il appartiendra également à la justice de statuer sur son sort".
"L'enquête conduite sans délai par les policiers (...) a permis d'identifier et d'interpeller l'auteur présumé de cet acte meurtrier, grâce à la diffusion à tous les équipages de sa photographie issue de la vidéoprotection sur la voie publique", précise le texte.
Manuel Valls, qui fait part de sa "profonde tristesse", "appelle l'ensemble des responsables publics à la retenue afin d'éviter les surenchères et polémiques déplacées", indique encore le communiqué, rappelant  "l'importance des renforts de police affectés ces douze derniers mois à la sécurisation de l'ensemble des quartiers de Marseille".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus