L'OGCNice se rassure après son revers en Europa League à Chypre, en obtenant un bon nul à Ajaccio (0-0)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yve Lebaratoux avec AFP

Dans l'obligation de se rassurer après son revers jeudi en Europa League à Chypre, l'OGCNice est venu prendre un point sur le terrain d'Ajaccio (0-0) lors de la 3ème journée de L1.

Le Gym, dans le doute après sa déconvenue face à l'Appolon Limassol (2-0) en match de barrage de l'Europa League, s'installe à la 10ème place du classement avant de recevoir les Chypriotes pour le match retour.

Ajaccio, muet sur le plan offensif sur sa pelouse et procédant en contres, peut se poser des questions, avec deux petits points en trois matches.

Désireux de montrer un autre visage, l'OGC Nice aurait pu vite ouvrir le score sur un but de la tête du Belge Christian Brüls, mais l'arbitre l'a justement refusé pour un hors jeu de Cvitanich (8ème).

Amorphes en première période, les Ajacciens, privés de nombreux atouts offensifs (Oliech, Cavalli, Eduardo) laissaient l'initiative du jeu à leurs adversaires.

Les Nicois, dominateurs au milieu du terrain sous l'impulsion de Brüls, avaient pris le soin de museler Benoît Pedretti et n'étaient jamais mis en danger.

Il fallait même attendre la demi-heure de jeu pour voir le premier tir ajaccien.

Sans âme et surtout incapable de hausser leur niveau de jeu, les Corses s'en remettaient à quelques coups de pieds arrêtés sans réussite, offrant une première période très inquiétante.

Les joueurs de Ravanelli esquissaient une réaction en seconde période, évoluant beaucoup plus haut. Si le jeu s'équilibrait, les deux équipes n'avaient aucune peine à se neutraliser, malgré quelques occasions niçoises amenées par Brüls ou Bauthéac. Quant aux Corses, seul Mutu, bien esseulé, s'efforçait, en vain, de porter

le danger.

Sans briller, les Azuréens auront eu au moins le mérite de retrouver de la solidité, avant de tenter de renverser jeudi une situation compromise contre Limassol.



Déclarations à l'issue de la rencontre : 

Claude Puel (entraîneur de Nice) : "Je suis satisfait du résultat, je pense qu'il reflète la physionomie du match. Les joueurs ont été solides sur le plan défensif et ont fait preuve de beaucoup d'abnégation. Pour autant,

j'estime, qu'avec un peu plus de concentration, il y avait la place pour remporter cette partie. On se positionne dans la première moitié du tableau et on peut préparer, avec sérénité, le match retour de jeudi face à Limassol
".







Fabrizio Ravanelli (entraîneur de l'AC Ajaccio) : "C'était un match très fermé, mais nous avons été solides sur nos bases. A l'arrivée, on prend un point contre une bonne équipe niçoise. Les joueurs ont été très solidaires. C'est vrai que l'on se créé peu d'occasions mais nous sommes handicapés par des absences et nous n'avons pas encore digéré notre phase de préparation. On s'attendait à un début de saison compliqué, il faut encore travailler et être patient car le championnat est encore long".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité