• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

RC Toulon battu à Grenoble qui surprend (26-28)

© Jeff Pachoud /AFP
© Jeff Pachoud /AFP

Le RC Toulon battu à Grenoble, première défaite des champions d'Europe. Les grenoblois créent la surprise pour cette 3eme journée du TOP 14.

Par HB/AFP

Le FC Grenoble a créé samedi soir la surprise de la 3e journée de Top 14 en battant le RC Toulon (28-26) à l'issue d'un duel et d'une fin de match musclés au stade des Alpes.
Les deux équipes pointent toutes deux dans la première moitié du classement, avec 8 points.
Entreprenants dans le jeu et intraitables en défense, les Isérois ont su profiter des largesses de leur adversaires, dans un match marqué par un duel de buteurs.
Seule équipe encore invaincue avant cette rencontre, le RCT enregistre à Grenoble sa première défaite après le match nul obtenu sur la pelouse de Montpellier (22-22) et la victoire écrasante empochée à domicile face au Racing Métro 92 (41-14).
L'an passé, le RCT avait déjà été battu sur le fil au Stade des Alpes (25-24) après avoir mené de vingt points.

Malmenés en tout début de match, les Toulonnais prenaient au fil des minutes l'ascendant sur leurs adversaires sur plusieurs percées puis au tableau d'affichage, notamment grâce à la botte de l'inévitable Wilkinson, auteur de vingt-et-un points.Mais Grenoble vendait chèrement sa peau, se montrait créatif dans le jeu et solide
en mêlée comme en conquête. Toulon commettait des fautes qui permettaient à Courrent
de recoller au score. Auteur d'une pénalité de 55 mètres, l'ailier grenoblois Julien Caminati donnait l'avantage au FCG à la mi-temps.
Le duel de buteurs perdurait en seconde période et même en infériorité numérique après le carton jaune de Mathieu Nicolas, Grenoble tenait la dragée haute au Champion d'Europe, notamment en mêlée.
Les Isérois marquaient le premier essai du match par Roland Bernard après avoir fait le siège des derniers mètres toulonnais. Toulon poussait pour égaliser mais Grenoble tenait bon. Les deux équipes s'adonnaient à une véritable bataille de tranchée dans les derniers mètres du FCG en toute fin de match. Giteau applatissait mais Wilkinson, intraitable jusque-là, ne transformait pas.

Sur le même sujet

Réaction de G.Legay au rapport de Médiapart

Les + Lus