Marseille et Dortmund prêts à s'affronter

Les joueurs au départ pour Dortmund ce matin
Les joueurs au départ pour Dortmund ce matin

Pour cette deuxième journée de Ligue des Champions, Marseille revient à Dortmund  pour conserver ses chances de qualification, face à un adversaire lui aussi défait lors de la 1re journée.

Par Ghislaine Milliet avec AFP

 Marseille revient à Dortmund, où il avait joué en 2011, mardi en 2e journée de Ligue des champions pour conserver ses chances de qualification, face à un adversaire lui aussi défait lors de la 1re journée.
Il y a deux ans, dans un groupe presque identique à l'exception de l'Olympiakos remplacé cette saison par Naples, Marseille avait, contre toute attente, battu par deux fois le Borussia Dortmund.

L'OM, qui avait aussi entamé sa campagne par un revers à la maison face aux Gunners (0-1) --comme cette saison (1-2)-- avait ensuite infligé un cinglant 3 à 0 aux Allemands.
Mais après un autre revers face aux Grecs, c'est le couteau sous la gorge que les joueurs de Didier Deschamps s'étaient ensuite présentés à Dortmund lors de la dernière journée. Et grâce à un epxloit de Mathieu Valbuena dans les dernières minutes, l'OM l'avait finalement emporté (3-2), se qualifiant pour les 8e de finale.

"Il y a deux ans, c'était un match complètement différent"


Selon André Ayew, "Il y a deux ans c'était un match complètement différent". Ce dernier avait égalisé (2-2). "Cela avait été un match très compliqué, surtout les 30 premières minutes".

"LES QUALITES POUR RIVALISER"
"Je pense qu'on a les qualités pour rivaliser. Ils n'ont plus Götze. Nous, on a perdu des joueurs comme Mbia, Alou (Diarra). Eux, se sont renforcés avec Aubameyang, notamment, nous avec Dimitri (Payet). On sait qu'ils partent favoris, on arrive là-bas sans pression", ajoute le Ghanéen.
Pour ce déplacement face à l'actuel leader de la Bundesliga, le vice-champion de France sera privé de son attaquant international André-Pierre Gignac, touché au gros orteil. Jordan Ayew, qui assure l'intérim depuis Bastia (1 nul, 2 victoires), sera titulaire en pointe.
Le latéral gauche Jérémy Morel, qui se remet d'une entorse à un genou, est également forfait et cèdera encore sa place à Benjamin Mendy.
Reste à savoir si face au finaliste de la dernière C1, battu à Naples (1-2) lors de la 1re journée, Elie Baup modifiera ou non son plan de jeu. Face à une équipe qui vient encore de passer cinq buts à Fribourg samedi (5-0), la tentation pourrait être de renforcer le milieu de terrain.
Les Allemands, s'ils ont retrouvé leur efficacité (21 buts, meilleure attaque de la Bundesliga), seront privés de leur latéral international Marcel Schmelzer
(cuisse), absence qui s'ajoute à celles du milieu défensif Ilkay Gundogan, du latéral droit Lukasz Piszczek et du capitaine Sebastian Kehl.
Le Borussia doit maintenant reproduire ce qu'il réussit en championnat où, en leader invaincu, il avance à la moyenne de 3 buts par match.

"3-0 CA NE NOUS SUFFIT PAS"
"Maintenant, on veut nos trois premiers points en Ligue des champions", a insisté le milieu international Marco Reus, après son doublé samedi portant à 4 son total en championnat. "On veut toujours plus, 2-0 ou 3-0 ça ne nous suffit pas. C'est ce qui nous caractérise".
Robert Lewandowski, l'homme qui avait planté 4 buts au Real Madrid la saison dernière (en demi-finale aller, 5 au total en comptant un match de poule), a réussi un doublé samedi, et avec 6 buts depuis le début de saison en Bundesliga, a visiblement envie de quitter sur une bonne note les Jaune et Noirs en fin de saison pour rejoindre
le Bayern.
Les recrues Pierre-Emerick Aubameyang et Henrikh Mkhitaryan, sauveurs mercredi en Coupe d'Allemagne, ont réussi leurs débuts, totalisant respectivement 5 et 3 buts.
Dortmund devrait se présenter en 4-2-3-1 avec en latéral gauche le jeune Erik Durm et à droite le couteau suisse du club, Kevin Grosskreutz.
Le gardien Roman Weidenfeller, suspendu après son exclusion contre Naples, laissera sa place à l'Australien Mitch Langerak, 25 ans, sans grande expérience sur la scène
européenne.
L'entraîneur Jürgen Klopp suivra le match des tribunes, comme il l'avait fait à Naples après son exclusion à la demi-heure de jeu.

Sur le même sujet

Les + Lus