• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Baisse du prix de l'eau à Marseille

© Mariella Coste
© Mariella Coste

Moins 20% annoncés dès janvier

Par Mariella Coste

Une bonne nouvelle pour les usagers !

Les nouvelles délégations de service public (DSP) pour la distribution et l'assainissement de l'eau à Marseille ont abouti à une baisse de prix pour les usagers, a annoncé le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli.

D'une durée de 15 ans, ces contrats attribués à Veolia et Suez représentent un montant de 1 milliard d'euros pour l'assainissement et de 2,2 milliards pour la distribution. Mais c'est la SEM (société des eaux de Marseille, une filiale de Véolia) qui s'occupera de la gestion de ces contrats. Ces nouvelles DSP doivent être votées par l'assemblée de MPM le 25 octobre.

75 millions de m3 d'eau potabilisée sont distribués à 1 million d'habitants chaque année.


 / © Mariella Coste
/ © Mariella Coste

Ces nouveaux contrats  vont permettre de réaliser d'importants travaux sur le réseau d'assainissement, nécessaires à la préservation des eaux de baignade : 117 millions de travaux pour la mise à niveau de la station d'épuration et la construction d'un nouveau bassin de rétention.
Des travaux obligatoires pour la ville de Marseille qui connaît des problèmes récurrents de pollution lors des fortes pluies d'orages, et doit fermer régulièrement les plages à cause des eaux pluviales qui se déversent directement dans la mer.

En 2015, une directive européenne va durcir les règles, qui entraînera la fermeture des sites de baignade à la qualité des eaux insuffisante. La présidente de la commission Agglomération éco responsable Martine Vassal est confiante pour obtenir une dérogation : "on va négocier avec l'agence de l'eau et la préfecture (...) Nous sommes dans une trajectoire beaucoup plus favorable, l'agence de l'eau y sera très sensible", a-t-elle jugé.
Les travaux sont programmés pour être terminés en 2017,
 / © Mariella Coste
/ © Mariella Coste

Mais une baisse peut cacher... une future hausse

Selon Eugène Caselli, le prix sera "dans la fourchette basse" des grandes villes françaises, Strasbourg étant "la seule" à afficher un tarif inférieur.
Mais les élus ont cependant relevé le risque d'une augmentation des taxes de l'agence de l'eau et de la TVA, qui pourrait passer de 7 à 10%, qui viendrait directement gonfler la facture....



Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus