Cet article date de plus de 7 ans

Les dirigeants des clubs de football maintiennent leur grève

Reçus par le président François Hollande à l'Elysée ce jeudi après-midi, les dirigeants sont ressortis sans avoir changé d'avis. Le président de la République maintient la taxe à 75%, les clubs maintiennent leur grève le dernier week-end de novembre.
François Hollande a maintenu jeudi la taxe exceptionnelle de 75% pour les hauts revenus dans les clubs de football français qui ont, de leur côté, maintenu la grève pour le dernier week-end de novembre.

La nécessité de redresser les comptes publics justifie, pleinement, cet effort demandé aux entreprises qui font le choix de verser des rémunérations annuelles d'un tel niveau"


a indiqué l'Elysée dans un communiqué après la réunion organisée par le président de la République avec les représentants des clubs de football professionnels. Ces derniers espéraient obtenir la non-rétroactivité, c'est-à-dire ne payer le nouvel impôt que sur les futurs contrats de joueurs.

Nous maintenons nos positions, nous suspendons toujours notre participation à la commission Glavany  (dite du football "durable") et nous maintenons notre journée blanche (sans foot en D1 et D2) pour le dernier week-end de novembre"


a affirmé Jean- Pierre Louvel, président du Havre (D2) et du syndicat des clubs professionnels, à sa sortie de l'Elysée.

La fin de non-recevoir du président Hollande aux demandes d'aménagement émanant du monde du foot pro sur le projet de loi créant cette taxe à 75% n'est pas une surprise. Après la volte-face fiscale sur l'écotaxe et la taxation de l'épargne, le gouvernement avait multiplié les messages de fermeté sur cette taxe à 75% sur les hautes rémunérations, avant même la rencontre entre les patrons du foot et le chef de l'Etat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football ligue 1