Libération de Francis Collomp, otage au Nigeria depuis décembre 2012

Originaire des Alpes-de-Haute-Provence, l'ingénieur avait été enlevé à Rimi dans le nord du Nigeria, lors d'une attaque de sa résidence. Son frère Denis Collomp qui avait créé un comité de soutien a déclaré "je ne m'y attendais pas du tout d'autant qu'Ansaru n'a jamais remis un otage en liberté"

Par Marc Civallero

L'otage français Francis Collomp, enlevé au Nigeria en décembre 2012, a profité d'une opération de l'armée nigériane contre le groupe islamiste "Boko Haram", pour s'évader. Francis Collomp s'est enfui pendant un échange de tirs entre l'armée nigériane et des membres du groupe Boko Haram, la porte de sa cellule n'étant pas fermée. "Il a couru et s'est réfugié dans un poste de police", selon une source proche du dossier.

Agé de 63 ans, Francis Collomp avait été enlevé le 19 décembre 2012 par une trentaine d'hommes armés dans l'Etat de Katsina dans le nord du Nigeria.  Ansaru, un groupe islamiste probablement lié au groupe nigérian Boko Haram, avait revendiqué l'enlèvement, invoquant notamment le rôle de la France au Mali.

Les premières images de Francis Collomp :



Dans les Alpes-de-Haute-Provence, des membres de sa famille, des amis et des élus du département avaient monté un comité de soutien afin que cet otage ne soit pas oublié.

 / ©
/ ©

 

Sur le même sujet

Les + Lus