L'AS Monaco s'impose face à Reims à la 95ème minute

L'AS Monaco, qui a battu le Stade de Reims au bout du temps additionnel (3-2) vendredi soir au stade Louis-II en ouverture de la 26e journée de Ligue 1, revient, avec 56 points à deux points du Paris SG, qui se déplace dimanche à Toulouse.

© VALERY HACHE / AFP
Grâce à un but de Kurzawa en toute fin du temps additionnel et au deuxième but de Toulalan en D1 -son premier et dernier remontait au 2 octobre 2004 lors d'un Strasbourg-Nantes!-, Monaco poursuit donc toujours son match à distance avec le Paris SG.
Mais une fois de plus, cela a été très dur contre Reims qui avait déjà éliminé le club du Rocher en Coupe de la Ligue.

But de la victoire à la 95ème minute

Après l'ouverture du score par Germain (8e), Oniangué a égalisé pour Reims (53e), suivi dix minutes plus tard par le but de Toulalan. Mais Reims ne veut pas en rester là.
Sur un coup franc d'Ayité, Kurzawa gênait la sortie de son gardien Subasic. Cela profitait à Oniangué, qui s'offrait un doublé (2-2, 71e). Au moment où l'on croyait au match nul, Kurzawa reprenait une frappe de James Rodriguez renvoyée par le poteau pour tromper Placide (3-2, 90+5).
##fr3r_https_disabled##

 

Les déclarations
Claudio Ranieri (entraîneur de Monaco):
"Cela a été très, très dur. Reims ne méritait pas de perdre ce match. Le nul aurait été mérité. On a été bien durant quinze minutes, puis on a commencé à trop allonger. J'ai dit à la mi-temps de faire attention à cela. Mais, on a encaissé un but. Puis Toulalan a fait un grand match. Mes joueurs y ont cru jusqu'à la fin. Je suis satisfait de la volonté et de l'abnégation des joueurs. J'aime le caractère de cette équipe ! Les erreurs individuelles ? J'en parlerai avec les joueurs. On a manqué de concentration.

Hubert Fournier (entraîneur de Reims):
"Frustré et déçu pour les garçons. Il y avait les moyens de repartir avec autre chose que cette cruelle défaite. On a fait preuve d'un manque de malice sur ce dernier ballon. On aurait dû mettre le ballon en touche et presser cette équipe. Cela aurait été plié. On a fait preuve d'un peu de naïveté sur cette rencontre avec un but encaissé sur coup de pied arrêté au bout de cinq minutes. Et ce dernier but que l'on doit éviter. On n'a pas su gérer les aléas de ce match et l'exclusion (de Mandi, ndlr) nous a fait du mal. Pourtant, au-delà de ce point négatif, l'équipe a été à la hauteur de ce qu'on attendait d'elle. On doit s'appuyer sur ces points-là, sans pour autant occulter nos erreurs".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football as monaco sport