Ramatuelle : Hommage aux 4 journalistes français, retenus depuis juin en Syrie

4 journalistes français, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, sont retenus depuis 9 mois en Syrie. Risquant leur vie dans ce pays devenu le plus dangereux au monde pour la presse, ils ont été kidnappés en juin 2013 dans le nord du pays.

© Photo : Maxppp
Les 4 journalistes français retenus en otages en Syrie sont "en bonne santé", a assuré, il y a quelques semaines, Peter Bouckaert, directeur des urgences de Human Right Watch. "Ils sont bien traités", avait-t-il confié sur Lemonde.fr.
Selon lui, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, kidnappés dans le nord de la Syrie, sont "entre les mains de l’Etat islamique en Irak et au Levant", un groupe qui ne "veut pas négocier" leur libération.
Selon Christophe Deloire, secrétaire général de l'ONG Reporters sans frontières, 16 journalistes étrangers sont retenus en Syrie, dont "plus de la moitié sont des Européens". Cette question "doit être européanisée, et au-delà, internationalisée", car il faut "sortir de la logique de la revendication des preneurs d'otages vis-à-vis d'un seul Etat", a-t-il plaidé.

Geste symbolique de l'association Reporters sans Frontières qui a dévoilé, à Ramatuelle, une banderole en hommage aux otages français en Syrie et notamment aux 4 journalistes retenus depuis le 6 juin 2013  : Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres.

Interview : Jean de Peretti, : Délégué du Club de la Presse 83 :


durée de la vidéo: 10 min 08
ITW Reporters sans Frontières

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter