Le Mondial compromis pour Mandanda

Steve Mandanda, le gardien N°2 des bleus, blessé aux cervicales samedi soir, devra suivre une période de soins de six semaines. Une durée qui compromet sa présence au Mondial 2014.

Lors de la rencontre OM-Guingamp
Lors de la rencontre OM-Guingamp © Photo AFP
Lors de la rencontre de la 38e journée de L1 samedi soir au Vélodrome entre l'OM et Guingamp, Steve Mandanda avait été sérieusement blessé aux cervicales à la suite d'un choc du genou de son adversaire Yatabaré.
Ce dimanche, Mandanda a annoncé sur Twitter, "avec tristesse", son forfait pour le Mondial-2014.
"C'est avec tristesse que je vous annonce que malheureusement je ne pourrai tenir ma place au Mondial", écrit le portier, qui "souhaite à l'équipe de France unecoupe du monde remplie de réussite".
Cette annonce a officialisé ce qu'un précédent bulletin médical laissait présager, sans parler de forfait. "Steve Mandanda présente une fissure stable de la première vertèbre cervicale et une entorse cervicale. Ceci l'obligera à porter une minerve pendant trois semaines et à suivre une période de rééducation équivalente", avait ainsi expliqué plus tôt dans la matinée le docteur Christophe Baudot, médecin de l'OM sur le site du club dimanche.
Cette période de soins rayait les chances du portier d'être au Mondial-2014 avec les Bleus, dont le premier match au Brésil est prévu le 15 juin face au Honduras.
Le médecin de l'OM ne parlait pas de forfait pour le Mondial. Car une telle annonce revenait soit à l'encadrement des Bleus, soit au joueur.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter