La Crau : des fourmis au secours des scientifiques

Pour revégétaliser une zone polluée de la Crau, des scientifiques ont eu l'idée de faire appel à des fourmis moissonneuses. Installées sur le site depuis trois ans, leur travail commence à porter ses fruits.

Par Ghislaine Milliet

les fourmis agricultrices de la Crau
En août 2009, la rupture d'un oléoduc en pleine zone protégée de la Crau, avait déversé au sol 4700 m3 de pétrole.
Après l'excavation de tout le sol pollué, puis le déversement de milliers de tonnes de terre, la végétation originelle avait des difficultés à reconquérir son territoire.
C'est alors que l'Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie a eu l'idée de faire appel à ... des fourmis moissonneuses. 
200 reines fécondées ont été installées sur le site il y a trois ans.

Aujourd'hui, elles sont plusieurs milliers d'ouvrières à transporter les graines sur de grandes distances, permettant d'accélérer la revégétalisation de la zone. 
En quelques années, grâce à elles, le coussoul (steppe de la Crau) aura retrouvé ses plantes spécifiques, là où la nature aurait dû mettre un siècle.

La plaine de Crau et 22 autres sites seront ouverts au public les 28 et 29 Juin,  le CNRS et l'IRSTEA organisent les journées de l'ingéniérie écologique. Inscriptions sur le site
  http://www2.cnrs.fr/manifestations/243.htm

 

Sur le même sujet

Les + Lus