• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un corps découvert dans le coffre d'une voiture à Marseille

Le corps a été retrouvé dans une voiture calcinée / © AFP
Le corps a été retrouvé dans une voiture calcinée / © AFP

Un homme a été tué vendredi en fin d'après-midi par balles à la suite d'une querelle dans une cité de Marseille. Son corps a été retrouvé un peu plus tard par les pompiers à l'intérieur d'une voiture calcinée.

Par Matthias Julliand (avec AFP)


Selon les premiers éléments de l'enquête, tout paraît s'être passé très vite, au terme d'une querelle, a expliqué le procureur de la République de Marseille, Brice Robin. Il était un peu plus de 17 heures à la cité Le Mail lorsque un homme, âgé d'une trentaine d'années - et qui pour l'heure n'a pas été identifiée - est pris à parti par deux individus arrivés à bord d'un véhicule. Après une violente dispute, plusieurs coups de feu sont alors  tirés.

A peine une heure plus tard, le cadavre était retrouvé dans le coffre d'une Peugeot 207. Une découverte macabre faite par les Marins Pompiers de Marseille alors qu'ils avaient été appelé pour un feu de véhicule à proximité de la traverse Château Vento, au coeur d'un secteur des quartiers Nord mêlant pavillons et petits immeubles. Après avoir maîtrisé l'incendie, ils n'ont pu que constater la mort de l'homme. La victime aurait reçu deux balles.

Ce n'est a priori pas un "règlement de comptes au sens traditionnel", car visiblement sans préméditation, a relevé Brice Robin, présent sur place aux côtés du préfet de police Jean-Paul Bonnetain et du directeur départemental de la Sécurité publique Pierre-Marie Bourniquel.

Vendredi en début de soirée, les agents de la police technique et scientifique procédaient aux constatations, sur cette étroite voie barrée par un cordon de police. L'enquête a été confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire. Il s'agit du 12e homicide par balle dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année.

Un reportage de François Wiem et Valérie Bour :
La victime aurait reçu deux balles.

 

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus