Ligue 1: Nice tient Lorient en échec (0-0)

Niklas Hult, milieu de terrain de l'OGCN Nice à la lutte avec Mathieu Coutadeur, le 16 août à Lorient / © FRED TANNEAU / AFP
Niklas Hult, milieu de terrain de l'OGCN Nice à la lutte avec Mathieu Coutadeur, le 16 août à Lorient / © FRED TANNEAU / AFP

Après son exploit à Monaco lors de la première journée (0-1), Lorient avait à coeur d'enchaîner sur son synthétique mais n'est parvenu qu'à neutraliser
Nice (0-0), samedi 16 août lors de la deuxième journée de Ligue 1.

Par AFP


Contrairement aux Bretons, renforcés par Ecuele Manga et sa nouvelle recrue J. Ayew, suspendus au premier match, Nice était privé de plusieurs titulaires dont son double buteur contre Toulouse, Cvitanic. Les Lorientais étaient les premiers en actions grâce à Aboubakar dont la frappe était un peu trop croisée (2).

Les hommes de Ripoll monopolisaient le ballon en début de rencontre avant de desserrer l'étreinte. Les Aiglons ne donnaient guère de travail à Lecomte et tentaient surtout leur chance sur des frappes lointaines dont celles d'Honorat (10), Amavi (42) ou encore celle de Bosetti dans le temps additionnel. Lorient se procurait deux belles possibilités par Jouffre (31) et sur une frappe de Pelé (40), ce dernier ayant beaucoup cherché à provoquer, balle au pied. Après le repos, les deux formations se neutralisaient, chacune essayant de faire basculer cette rencontre indécise de son côté.


En délivrant un superbe centre rasant, Honorat espérait y parvenir mais aucun partenaire n'est venu couper la trajectoire du ballon (55). Hassen allait permettre aux siens de croire encore à un résultat positif en s'illustrant à trois reprises sur des frappes de Jouffre (64), Coutadeur (63) et surtout Aboubakar à la réception d'un bon centre de Pelé (70) ou sur des tentatives d'Aboubakar encore (75, 79). 

Nice tentait de répondre sur un essai de Bosetti qui passait proche des montants de Lecomte (85). Finalement,  aucune équipe ne parvenait à trouver l'ouverture et nul doute qu'Aboubakar devait regretter ses deux très belles occasions dans chacune des mi-temps.

Sur le même sujet

Les + Lus