104 ex-salariés des chantiers toucheront 10.000 euros d'indemnité pour préjudice d'anxiété

104 ex-salariés des chantiers des Constructions métalliques de Provence Entreprise et Industrie (CPMEI) basés à Arles  viennent d'obtenir gain de cause devant le tribunal des Prud'hommes. Il vont chacun toucher 10 000 euros au titre de préjudice d'anxiété.

104 plaignants avaient saisi le tribunal, deux d'entre eux n'en ont pas connu l'issue.
Ces anciens travailleurs des chantiers des Constructions métalliques de Provence Entreprise et Industrie (CPMEI) Arles, spécialisés dans la chaudronnerie, ont été exposés pendant des années aux poussières d'amiante.


CPM n'existe plus

En mai dernier, ils se sont retournés contre leur ex-employeur, un des fleurons de l'industrie française pendant 40 ans.  Les Prud'hommes d'Arles ont fixé à 10.000 euros l'indemnité que chacun de ces ouvriers devra toucher au titre du préjudice d'anxiété. L'entreprise arlésienne qui employait 1500 personnes a été mise en liquidation en 1981 c'est le régime de garantie des salaires (AGS) qui s'y substituera.
95 autres dossiers de salariés doivent encore être examinés et jugés par les Prud'hommes.

Reportage de Philippe Fabrègues et Jérémie Hessas.


 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité