Cet article date de plus de 6 ans

Un chorégraphe sénégalais danse l'histoire oubliée de "Battling Siki"

Paris 1922 : le stade Vélodrome est plein à craquer pour le match qui oppose le tenant du titre Georges Carpentier à l’outsider sénégalais Battling Siki.  Après six rounds plein de suspens, Siki remporte le titre de champion du monde. C'est aujourd'hui un spectacle de danse à Aix-en-Provence


© Archives
Danseur et chorégraphe natif de Saint-Louis au Sénégal, Alioune Diagne danse sur les traces d'un champion oublié, le premier africain champion du monde de boxe. Avec pour seul accessoire, une paire de gants de combat, le chorégraphe nous invite à un dialogue entre la danse et la boxe, entre hier et aujourd'hui, entre Siki et Alioune, deux concitoyens du même âge, à un siècle d'intervalle. 
Jeudi et vendredi 15 et 16 janvier à 20h30 le Pavillon noir, centre de danse contemporaine dirigé par Angelin Preljocaj à Aix-en-Provence, reçoit la dernière création d'Alioune Diagne : Siki, un spectacle d'une durée d'une heure.

Comment Alioune Diagne a-t-il rencontré ce personnage ?

 

Quelques images d'hier et d'aujourd'hui

© Michiel Cotterink
© Michiel Cotterink
© Archives
© Michiel Cotterink

 

Pour en savoir plus : rendez-vous dans le Blog de la Com

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
danse culture