Cet article date de plus de 6 ans

Meurtre de gendarmes dans le Var: le frère d'Inès Farhat en garde à vue

Le frère d'Inès Farhat, accusée devant les assises du Var de complicité de meurtre de deux femmes gendarmes, a été placé en garde à vue après une violente sortie durant l'audience de ce mercredi.
Comme nous vous l'avons annoncé via Twitter ce jeudi matin, le frère d'Inès Farhat, accusée devant les assises du Var de complicité de meurtre de deux femmes gendarmes, a été placé en garde à vue après une violente sortie durant l'audience de mercredi.


L'incident a éclaté en fin d'après-midi lorsqu'une surveillante des Baumettes témoignait à la barre sur le comportement d'Inès Farhat durant sa détention provisoire, expliquant qu'elle s'était "vantée d'avoir tué deux flics".

A ses mots, Inès Farhat a immédiatement répliqué: "elle ment!". Assis dans la salle au côté de sa famille, son frère a d'abord crié "ferme ta gueule!" à sa soeur, avant de se lever et de s'en prendre vivement à la surveillante et de l'insulter: "sur les yeux de mon petit frère, vous allez voir comment ça va tourner, salope!".

Il avait ensuite quitté la salle, poursuivant ses menaces dans la salle des pas perdus, où les policiers l'ont interpellé. Il a été placé en garde à vue pour subornation de témoin. Cet incident avait conduit le président à suspendre la séance, qui s'est déroulée dans un climat électrique.

Le procès d'Abdallah Bouzemaar et de sa compagne Inès Farhat se poursuit jusqu'à vendredi à Draguignan. 
(avec AFP)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice armée