Quelques dizaines de manifestants se sont rassemblés samedi matin devant l'entrée du salon nautique de La Ciotat pour dénoncer le projet de loi d'une taxe portant sur le mouillage des bateaux dans les aires marines protégées.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Non à taxe sur les mouillages"... voici la phrase que l'on pouvait lire ce samedi sur les badges proposés à l'entrée des Nauticales par la fédération des sociétés nautiques des Bouches-du-Rhône, à l'initiative de cette opération de sensibilisation envers les visiteurs du salon.

Samedi, le président de MPM, Guy Teissier, a profité de la visite inaugurale du salon pour exprimer son opposition en tant que parlementaire au texte instaurant  une redevance sur le mouillage des bateaux, affirmant dans tous les cas que la métropole ne l’appliquera pas comme le texte le permet. Même position du côté de Didier Réault, le président du conseil d’administration du Parc national des Calanques qui indiquait qu'il n'entendait pas non plus appliquer cette redevance.

Les Nauticales du 14 au 22 mars à La Ciotat : plein tarif 7 euros, 4 euros pour les groupes à partir de 10 personnes et les 13-18 ans ainsi que les étudiants sur présentation d’un justificatif, entrée gratuite pour les moins de 12 ans inclus.