Régionales en PACA : "je suis de droite, je suis LR et heureux de l'être" déclare Renaud Muselier

Ce dimanche 2 mai, le président des Républicains annonce que Renaud Muselier ne bénéficiera pas de l'investiture des Républicains lors de la campagne des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Le président sortant s'est exprimé ce lundi.

"Je suis de droite, je suis LR et heureux de l'être" déclare Renaud Muselier (au centre de la photo) ce lundi lors de la remise en service de la ligne SNCF Nice-Tende.
"Je suis de droite, je suis LR et heureux de l'être" déclare Renaud Muselier (au centre de la photo) ce lundi lors de la remise en service de la ligne SNCF Nice-Tende. © Loïc Blache FTV

Depuis l'annonce ce 2 mai de l'alliance entre la liste LR de Renaud Muselier et celle de Sophie Cluzel (LREM) pour les régionales en Paca, les réactions et tractations vont bon train.

Mais ce lundi, tous les micros étaient braqués sur le président de la région sortant, Renaud Muselier.

A l'occasion de la remise en service de la ligne ferroviaire Nice-Tende, les micros se sont tournés vers le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour attendre sa première réaction.

"je suis de droite, je suis LR et heureux de l'être" déclare Renaud Muselier en cette fin de matinée.

Retour sur un dimanche de divergeances 

"Après l’annonce des petites manœuvres électorales en PACA par Jean Castex, Renaud Muselier, conformément aux règles des Républicains qui imposent qu’il n’y ait aucun accord de 1e tour avec En Marche, ne pourra pas bénéficier de l’investiture LR".

Le président des Républicains, Christian Jacob, annonce ce dimanche matin que Renaud Muselier ne pourra compter sur l'investiture de LR lors des prochaines élections régionales, compte tenu de son accord électoral avec le parti présidentiel.

"Peur de perdre" et "cynisme"

"La peur de perdre des uns ajouté au cynisme des autres n'a jamais fondé une ligne politique" écrit le chef de file des Républicains.

Une annonce faite sans attendre la réunion de la commission nationale d'investiture des Républicains, prévue ce mardi.

Renaud Muselier se dit surpris de cette réaction

Renaud Muselier est resté bien silencieux tout ce dimanche, et c'est en fin de journée qu'il a communiqué seulement sur les réseaux sociaux.

"Accusé de trahison", alors qu'il paraissait être "le meilleur candidat et était soutenu à l'unanimité par sa famille politique".

Il explique "ne pas comprendre cette agressivité, alors qu'il combat le RN".

Renaud Muselier, insiste sur "son combat"

"Je le dis clairement : sans accord d’appareils, sans alliance ni fusion, en toute liberté, je suis candidat sur la ligne de l’honneur, de la fidélité à mes combats pour Jacques Chirac, pour Nicolas Sarkozy, pour mon pays, pour ma région. "C’est elle qui passera toujours d’abord", a ajouté le président sortant de la Région Paca.

Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes et président de cette commission, "remercie Christian Jacob d’avoir décidé de retirer l’investiture à Renaud Muselier désormais à la tête de la liste de la République en Marche".

La confirmation d'un accord électoral entre LREM et Renaud Muselier provoque énormément de réactions politiques ce dimanche en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie politique les républicains la république en marche élections régionales élections