Alpes de Haute-Provence : accusé de vol, le maire de Saint-Pons démissionne

Le maire de Saint-Pons (Alpes de Haute-Provence), Michel Nicolao, est accusé d'avoir volé des outils dans un magasin de bricolage. Il a remis ce soir sa démission au préfet, et celle-ci a été acceptée. 

Michel Nicolao a été filmé par deux fois par les caméras de vidéosurveillance d'un magasin de bricolage, en janvier dernier.

Au départ, le gérant du magasin n'a pas porté plainte. Lassé par les accusations d'avoir inventé cette histoire, Ernest Jouven a changé d'avis " le dépôt de plainte a été fait pour une raison, essentiellement. Les rumeurs mettaient en cause l'équipe, [...] le but de la plainte a été de prouver les faits". 

Pour Pierre Martin-Charpentel, maire de Barcelonnette et porte-parole des élus de l'Ubaye, le fait que le vol ait été commis par une personne détentrice des pouvoirs d'officier de police judiciaire - comme c'est le cas pour les maires- rend l'accusation plus grave. "C'est normal que le public réagisse. Pour donner une meilleure image des élus en général, il aurait fallu qu'il puisse démissionner plus tôt", réagit-il. 

Interviewé par téléphone avant l'annonce de sa démission, Michel Nicolao regrette "qu'on fasse l'amalgame entre le personnage privé et le personnage public, le petit maire d'une petite commune de l'Ubbaye".   

Une enquête est en cours. 

Reportage réalisé avant l'annonce de la démission du maire 

Intervenants : Ernest Jouven Gérant du magasin d'outillage, Pierre Martin-Charpenel Maire de Barcelonnette, porte-parole des élus de l'Ubaye, Michel Nicolao Maire de St-Pons par téléphone. Equipe : BOUVIER Véronique, CENTOFANTI Leo, Chappe Sylvie, Cambon-Cazal Sophie. ©France 3 Provence Alpes