Disparition du petit Emile : des chiens et un drone de nouveau déployés pour retrouver l'enfant au Haut-Vernet

Trois semaines après la disparition du garçon de 2 ans et demi, dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), les enquêteurs reprennent leurs recherches à proximité du lieu de sa disparition.

Des moyens pour essayer de résoudre cette disparition mystérieuse. Des recherches sont à nouveau lancées au Haut-Vernet, lundi 31 juillet, pour retrouver le petit Emile, disparu le 8 juillet, a appris franceinfo de source proche. Les opérations avaient été interrompues durant le week-end. Le périmètre des recherches de l'enfant de 2 ans et demi a été élargi par rapport à la semaine précédente : les enquêteurs sondent désormais un rayon de cinq kilomètres.

Les équipes cynophiles spécialisées dans la détection de corps sans vie sont renforcées par l'arrivée d'un chien supplémentaire. En tout, sept chiens du centre national cynophile de la gendarmerie de Gramat sont déployés sur place. Ils sont appuyés par un drone de l'IRCGN (Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale).

L'accès au hameau reste bloqué

Malgré les importants moyens déployés, aucune trace de l'enfant n'a été retrouvée depuis sa disparition. Emile a été vu pour la dernière fois, marchant seul, dans une rue du hameau de 25 habitants. L'accès au hameau reste bloqué pour empêcher toute forme de "tourisme malveillant".

Ouverte en flagrance le dimanche 9 juillet, au lendemain de la disparition du garçonnet, pour recherche des causes de disparition inquiétante, l'enquête a depuis été confiée à deux juges d'instruction d'Aix-en-Provence. "Toutes les pistes restent envisagées, aucune n'étant ni exclue ni privilégiée", avait assuré le procureur Rémy Avon au moment de l'ouverture de l'information judiciaire, le 18 juillet.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité