Municipales 2020 : Sisteron, chiffres clés, enjeux et résultats

La "citadelle" de Sisteron, tenue depuis 1983 par Daniel Spagnou tombera-t-elle pour les municipales de 2020 ? / © Sylvestre/MaxPPP
La "citadelle" de Sisteron, tenue depuis 1983 par Daniel Spagnou tombera-t-elle pour les municipales de 2020 ? / © Sylvestre/MaxPPP

Retrouvez les résultats complets des élections municipales à Sisteron dès leur publication au premier tour du 15 mars, puis dans la soirée du 22 mars pour le second tour. Suivez en direct le score des listes engagées. En attendant les résultats de 2020, retrouvez le détail des municipales de 2014.

Par GB,AV et SC

Aux dernières élections municipales, Daniel Spagnou (UMP) a été réélu maire de Sisteron. Il est âgé de 79 ans. L'ancien député (2002 -2012) est maire de Sisteron depuis 1983. Il sera une nouvelle fois candidat en mars 2020.

Pour le premier et seul tour, 73,53% des inscrits ont participé au scrutin. Au niveau national, la participation était de 63,55%. En 2014, Daniel Spagnou a raflé 70,34% des suffrages, devant les listes de Jean-Philippe Marinod (LSOC) et Cyril Derdiche (LFG).

Sisteron, les forces en présence

Après 49 ans de vie politique, dont deux mandats de député RPR puis UMP de 2002 à 2012, Daniel Spagnou (LDVD) brigue un 7e mandat. Lors des deux derniers scrutins, le maire sortant n'a pas fait durer le suspens, retrouvant son fauteuil dès le premier tour avec une large avance sur ses adversaires.

Il affronte cette fois son ancien attaché parlementaire, Sylvain Jaffre (LDVC), 48 ans, commerçant à Sisteron, élu de l'actuelle majorité.

Avec sa liste UniSverSisteron, associant des sensibilités de gauche et des écologistes, le leader de l'opposition municipal communiste, Cyril Derdiche (LUG) 36 ans, candidat malheureux du Front de Gauche en 2014, se présente comme la seule alternative à la gestion du maire sortant avec les soutiens du PRG, du PS, du PCF et d'EELV.

Municipales, Sisteron les chiffres-clés

Sisteron est la 6e commune du département des Alpes-de-Haute-Provence en nombre d'habitants.

Avec un revenu médian annuel de 19.015 euros (2016), soit 1.584 euros par mois, les Sisteronais ont vu leur revenu augmenter de 1,56% par rapport à l'année précédente. Ce chiffre est inférieur de 7,91% au revenu médian national annuel (20.520 euros), soit 1.710 euros par mois.

56% des foyers fiscaux de la ville sont non imposables. La commune affiche également un taux de pauvreté de 19%, c'est cinq points de plus que le taux de pauvreté français (14%). 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus