Sisteron : la récolte des pommes en baisse et une main d'oeuvre insuffisante

C'est la saison de cueillette des pommes dans le secteur de Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Les pommiculteurs sont cette années confrontés à une récolte en baisse à cause du gel, mais aussi un manque de main d'oeuvre locale pour ramasser les fruits.

Par Annie Vergnenegre

La Gala est la première variété de pommes cueillies dans la zone Nord Sisteron. L'épisode de gel du printemps dernier a des conséquences, la récolte est moindre cette année. La qualité aussi s'en ressent. "On a des fruits abîmé, cerclés par le gel",  fait remarquer Cédric Massot, pommiculteur à Vaumeilh. Ces fruits ne sont évidemment pas commercialisables, ça ne peut aller qu'à l'industrie. Et sur une parcelle, où il n'y a pas eu de protection anti-gel, il n'y a rien sur les arbres". Certaines zones sont complètement sinistrées, avec des pertes de 50 % des récoltes.

Main d'oeuvre polonaise, marocaine et tunisienne


Dans le même temps, la profession est confrontée à un manque de main d'oeuvre. Cédric Massot peine chaque année à récruter localement, il doit faire venir ses cueilleurs de Pologne, du Maroc et de Tunisie. "Le travail est un pénible mais ça reste un travail et quand on a le salaire à la fin du mois, il faut s'estimer heureux," dit l'agriculteur. Cette année, il y a même un saisonnier malien dans l'équipe. "Je trouve que tote la saison, c'est le plus facile les pommes, par rapport à la lavande ou le raisin", remarque-t-il. 

La saison des pommes va se poursuivre pendant deux mois.

Reportage de Philippe Fabrègues et Léo Centofanti : 
Manque de main d'oeuvre pour ramasser les pommes

Sur le même sujet

Les + Lus