Alpes-Maritimes et Var : rappel des conditions de circulation inter-files pour les deux et trois-roues motorisés 

Une expérimentation de circulation inter-files sur les routes du Var et des Alpes-Maritimes est en vigueur depuis le 2 août, pour une durée de 3 ans. La Sécurité routière mène à cet effet des actions de sensibilisation à destination du public.

Longtemps tolérée, aujourd’hui limitée, la circulation inter-files - ou CIF- n’est pas pour autant inscrite dans le Code de la route ou enseignée dans les auto-écoles.

Les usagers azuréens de scooters, tricycles et motos, doivent désormais se soumettre à de nouvelles règles de circulation sur une partie du réseau routier azuréen.

Déjà testée dans huit départements métropolitains particulièrement embouteillés en 2016, comme en Île-de-France, la CIF est encadrée pour les deux et trois-roues motorisées dans le Var et les Alpes-Maritimes depuis le 2 août dernier.

En cette journée nationale de la Sécurité routière du 13 octobre, retour sur les bonnes conduites à adopter sur certaines de nos routes azuréennes.

Quelles sont les routes soumises à cette expérimentation ?

Les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h.

Lorsque la circulation est dense et qu'elle s'établit en files ininterrompues sur toutes les voies.

Lorsque l'espace entre les véhicules est suffisant pour passer.

La Sécurité routière a mené des actions de sensibilisation auprès du public, comme à Nice cette semaine avec la distribution de documents pédagogiques. 

Ces prospectus distribués à Nice rappellent le bon comportement à adopter pour les motards et les automobilistes en cas de circulation inter-files. Les usagers à quatre roues sont quant à eux surtout invités à être vigilants à leurs angles morts, à vérifier leurs rétroviseurs, et à bien activer leur clignotant en cas de changement de voie ou de direction.

Quels véhicules concernés ?

Quelles sont les restrictions pour les usagers des deux et trois-roues motorisées ?

Lorsque le trafic se fluidifie et que les véhicules circulent à plus de 50 km/h sur au moins une des deux files, les deux ou trois-roues motorisés doivent reprendre leur place dans les voies.

La circulation inter-files n’est pas autorisée en dehors des zones expérimentales.

Il est aussi interdit à un véhicule en inter-files de dépasser un autre véhicule se déplaçant dans les mêmes conditions.

Il est également interdit de circuler de cette manière sur des voies dont la chaussée est en travaux, ou couverte de neige, ou de verglas.

La circulation inter-files n’est pas autorisée en dehors des zones expérimentales citées plus haut.

Dans quels départements s’appliquent ces nouvelles restrictions ?

Le Var et les Alpes-Maritimes sont concernés, tout comme 19 autres départements parmi lesquels les Bouches-du-Rhône, la Drôme, l'Essonne, la Gironde, la Haute-Garonne, les Hauts-de-Seine, l’Hérault, l’Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, Paris, les Pyrénées-Orientales, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, le Vaucluse, et les Yvelines.

Pourquoi cette expérimentation ?

La circulation inter-files n'est pas autorisée par le code de la route, mais elle est souvent pratiquée. L'expérimentation doit permettre d'étudier les conditions dans lesquelles cette pratique pourrait être autorisée, sécurisée et enseignée.

Quels résultats dans les départements déjà soumis à cette expérimentés ?

La première phase d'expérimentation mise en place en 2016 a donné lieu a des résultats mitigés selon les territoires qui ont expérimenté la CIF.

Selon le Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, l’accidentalité des deux-roues motorisés a connu, pour la période 2016-2018, une hausse significative de 9% en Île-de-France, comparé à la période 2014-2016 où le réseau routier n'était pas concerné par la circulation inter-files.

Pis encore, les Bouches-du-Rhône, ont connu sur cette même période une hausse de 64%, passant de 73 accidents à 120 accidents en deux ans. Le Rhône a quant à lui permis de diminuer de 21% l'accidentalité des deux-roues motorisés. 

Du côté des associations de motards et des amoureux de l'asphalte, beaucoup d'attentes subsistent autour de ce dispostif expérimental dans le département et au-delà de nos frontières azuréennes.

Gérard Gajo de la FFMC - Fédération Française des Motards en Colère 06 - attend des compléments, notamment en terme de formation dans les auto-écoles.

Une nouvelle signalisation bientôt déployée dans les zones test

Dès la fin de cette année 2021, de nouveaux panneaux, purement indicatifs, seront installés le long des routes concernées par l’expérimentation de circulation inter-files.  

Leur présence ne conditionne en rien ces nouvelles règles liées à la circulation inter-files.

Des panneaux complémentaires seront installés conjointement ou séparément sur des portions de routes distinctes, d'ici quelques mois tout au plus. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité moto transports économie transports urbains routes