A Nice, ce groupe d'amis passe sa journée en terrasse pour fêter la réouverture

Ils ont réservé deux tables de 6 personnes place Garibaldi, dans le centre de Nice. Entre le café et le déjeuner, ces Niçois ont décidé de passer une partie de leur mercredi 19 mai en terrasse pour marquer le déconfinement.

"On devrait fêter cette date tous les ans ! " plaisante Lambert Augis. Ce trentenaire niçois a tenu à être présent le jour de la réouverture des terrasses, ce mercredi 19 mai. 

Il a quand même amené son ordinateur portable avec lui en terrasse, pour travailler à distance mais l'occasion est trop belle. 

"On devrait fêter cette date tous les ans ! "

Lambert Augis, Niçois

Sous le soleil de la place Garibaldi, chacun profite de ce moment. Pour Lambert Augis : "Elle est symbolique. Tout le monde apprécie et aime cette place". 

Café, Coca et sourire

Pour la première commande le matin, des cafés et du Coca-Cola. "Avec une rondelle de citron" raconte tout sourire Lambert Augis qui avait perdu l'habitude de se faire servir.

Le serveur explique d'ailleurs que : "ça fait du bien de reprendre, ça nous avait manqué, mais il faut se remettre dans le bain, surtout pour la cuisine c’est une nouvelle carte, on a eu du monde à midi ça fait plaisir, après on sera quand même content d’être en repos lundi et d’en profiter à notre tour".

Au début, le amis étaient trois à table mais d'autres amis les ont rejoint pour le repas et encore d'autres arriveront dans l'après-midi. "Je m'attendais à voir plus de monde" ajoute-t-il. Les serveurs ont expliqué que le "grand rush" a eu lieu le matin et sera pour le déjeuner. Le cours Saleya et les bars autour du palais de justice de Nice sont beaucoup plus remplis.

Certains Azuréens ont préféré les salles obscures, un habitant de Menton nous a affirmé qu'il allait passer la journée au cinéma avec son amie. "On en avait un peu marre de regarder des films sur notre canapé. On veut être en salle, retrouver l'odeur des fauteuils rouges...".

Reprendre les habitudes

A Nice, pendant le repas, "on ne savait pas quoi choisir, ça fait du bien de ne pas avoir à cuisiner" expliquent les amis. Lambert Augis commence à débarrasser et se fait reprendre : "non non là on est au resto".

Avec ses amis, le Niçois savoure le soleil, cet instant de vie simple enfin retrouvé et avoue qu'il a, pour le moment, rangé son ordinateur qu'il aurait dû utiliser pour le travail.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement covid-19 gastronomie culture société santé insolite