Déconfinement. Réouverture des cafés : "C'est bien de retrouver des habitudes normales"

À Marseille, sur les terrasses des cafés ce mercredi 19 mai au petit matin, quelques habitués venus braver le Mistral et des patrons de bars qui ne cachent pas leur plaisir de reprendre leur activité en ce jour de début de déconfinement.

"Bonjour !" Les salutations ont une saveur particulière ce matin. Et pour cause, à la terrasse de ce café du 6e arrondissement de Marseille, certains de ces habitués ne se sont pas vus depuis plusieurs mois.

"Un rituel" qu'avait abandonné Christian, un habitant du quartier. "Je prenais quand même mon café, mais c'était debout, à emporter quoi."

Souriant il avoue être "très content" de pouvoir "retrouver des habitudes normales". Et pour cause, avant la fermeture des bars et restaurants suite aux restrictions sanitaires, il venait "tous les matins".

Un visage connu donc, notamment pour Monica employée de la brasserie depuis trois ans. Elle le salue, demandant de ses nouvelles. "Je connais tout le monde ici", confie-t-elle, faisant des aller-retour entre la terrasse et l'arrière-boutique. Elle ne cache pas sa joie de "revoir du monde". "Je suis vraiment contente de reprendre le travail, de faire des choses."

A 7h sur la terrasse ce matin, c'est surtout des petits groupes venus passer un moment ensemble.

L'occasion d'échanger quelques nouvelles. Les conversations sont discrètes, comme un timide retour à la normale. Beaucoup de tables sont encore vides. Au total, à peine une dizaine de personnes pour occuper l'ensemble des chaises.

Mais pour Laurent, patron de l'établissement, c'est déjà une victoire. "Ça fait vraiment plaisir", s'exclame-t-il, réouvrir c'est "reprendre une activité normale".

Un soulagement. "Avant on gagnait zéro !" Il parle vite et s'active derrière le bar. Les gestes sont précis."On est resté ouvert tout le confinement, mais c'était que pour la vente à emporter."

Pour Laurent comme pour ses collègues, il reste encore beaucoup à faire et la journée ne fait que commencer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société déconfinement covid-19 santé