Allocations familiales, sécurité routière, prix du gaz: ce qui change ce 1er juillet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Le taux d'alcoolémie des conducteurs disposant d'un permis probatoire est abaissé de 0,5g/l à 0,2 g/l de sang.
Le taux d'alcoolémie des conducteurs disposant d'un permis probatoire est abaissé de 0,5g/l à 0,2 g/l de sang. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

A partir de ce mercredi 1er juillet, plusieurs changements ont lieu notamment dans les domaines de la santé, de la famille et de la sécurité routière. Tour d'horizon de tout ce qui va changer. Bonnes ou mauvaises nouvelles dans les désordre...

Les allocations familiales en fonction du revenu :

Désormais, les revenus seront pris en compte pour l'attribution des allocations, le nombre d'enfant ne suffit plus - Voir les conditions d'attributionLes familles gagnant plus de 6.000 euros nets par mois verront leurs allocations divisées par deux. Au-dessus de 8.000 euros de revenus, elles seront divisées par quatre. Environ 485.000 foyers devraient être touchés.

Reforme de l'Aide à la complémentarité ACS : 

L'Aide à la complémentaire santé (ACS), coup de pouce financier pour les personnes modestes, se réforme. Pour pouvoir en bénéficier, les assurés doivent dorénavant choisir entre dix contrats type garantissant un panier de soins minimal. Dès ce 1er juillet, le tiers payant s'appliquera aux bénéficiaires de l'ACS. 

Zéro verre d'alcool pour les conducteurs novices :


Le taux d'alcoolémie des conducteurs disposant d'un permis probatoire est abaissé de 0,5g/l à 0,2 g/l de sang. Le gouvernement n'a pas fixé le taux à 0g/l afin d'éviter les "faux positifs" dus à l'usage de médicaments comprenant de l'alcool ou à l'alcoolémie naturelle causée par la métabolisation des protéines. Dans le viseur, les conducteurs ayant leur permis depuis moins de trois ans (deux ans en cas de conduite accompagnée) et ceux qui doivent le repasser après la perte de leurs 12 points ou l'annulation de leur permis. Tout contrevenant est passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 6 points.

Les explications sur l'interdiction des oreillettes au volant :

##fr3r_https_disabled##

Allocations chômage revalorisées de 0,3% :

1,6 million de demandeurs d'emploi indemnisés par l'assurance chômage verront leurs indemnités revalorisées de 0,3% au 1er juillet. Cette hausse s'appliquera à l'allocation minimale et à la partie fixe des allocations d'aide au retour à l'emploi (ARE).

Baisse du prix du gaz :

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par GDF-Suez vont baisser en moyenne de 1,3 %. La diminution serait de 0,3 % pour ceux qui utilisent le gaz pour se chauffer et de 1 % pour ceux qui en font uniquement un usage pour la cuisine et l'eau chaude.

Entrée en vigueur de l'aide pour l'apprentissage :

Les entreprises de moins de 11 salariés, qui recrutent des apprentis de moins de 18 ans peuvent bénéficier durant leur 1ère année de contrat d'une aide de 1.100 euros par trimestre, financée par l'État, soit 4.400 euros par an.

Nouveau seuil pour les travailleurs exposés à l'amiante :

Conformément à un décret de mai 2012, la valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP) au matériau cancérigène, qui était de 100 fibres par litre est abaissée à 10 fibres par litre. Selon l'Institut national de recherche et de sécurité (Inrs), l'amiante, interdit depuis 1997 mais encore présent dans de nombreux bâtiments, est responsable chaque année de près de 5.000 maladies reconnues comme étant liées au travail (comme des cancers du poumon ou de la plèvre, les mésothéliomes)

Aliments allergènes signalés dans les restaurants :

Les restaurateurs ont pour obligation d'afficher sur leurs menus ou de mettre à disposition de leurs clients la présence de 14 substances provoquant des allergies ou des intolérances dans les denrées alimentaires. Au sein d'un établissement de restauration ou une cantine, les professionnels devront tenir à jour un document écrit sur la présence d'allergènes dans les plats proposés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.