Alpes-Maritimes : comment se passe l'abattage des moutons pour l'Aïd à l'époque du Covid

Un gendarme filtre l'entrée de l'abattoir. On rentre au compte-goutte. Le masque est obligatoire et du gel hydroalcoolique est disponible à l'entrée. Il y a un marquage au sol pour respecter la distance d'1 mètre afin d'éviter tout rassemblement.

Masques jetables, visière, les protections sanitaires sont renforcées pour l'abattage ici à Contes (Alpes-Maritimes)
Masques jetables, visière, les protections sanitaires sont renforcées pour l'abattage ici à Contes (Alpes-Maritimes) © Leslie Benzaquen - FTV
La version 2020 de l'Aïd restera certainement dans les mémoires des fidèles. Les autorités préviennent : en raison du contexte sanitaire, les gestes barrière devront faire l’objet d’un respect rigoureux.

Première mesure : une seule personne par famille peut se rendre dans les lieux d’abattage.

Au compte-goutte

Concrètement, un gendarme filtre l'entrée de l'abattoir. On rentre au compte-goutte. Le masque est obligatoire et du gel hydroalcoolique est disponible à l'entrée. Il y a un marquage au sol pour respecter la distance d'1 mètre afin d'éviter tout rassemblement. Tout le personnel de l'abattoir est équipé de masques, certains arborent la visière de protection. 

Fête gâchée

Ensuite, on donne son ticket. Le mouton a été repéré et réservé plusieurs semaines auparavant. Tout le parcours de la mise à mort peut être suivi dans l'abattoir par une seule personne. 
Pour les fidèles, Covid oblige, la fête est un peu gâchée. D'habitude, c'est une sortie rituelle familiale mais, comme l'accès est restreint, ce n'est plus la même atmosphère. Même chose pour la fête qui s'organise avec plusieurs dizaines de personnes à la maison.

Origine de ces contaminations incertaine


Des mesures essentielles car de nombreux foyers d'épidémie de Covid se sont déclarés en France et en Allemagne dans des abattoirs. L'origine de ces contaminations est encore incertaine. Précarité salariale, absence de masque, poursuite du travail pendant l'épidémie, nettoyage intensif au Kärcher et pulvérisation des particules dans l'air, proximité près des chaines d'abattage... Des pistes d'études qui n'ont pas encore permis d'établir l'origine exacte de ces nombreuses contaminations dans les abattoirs.
 

3 lieux d'abattage


Afin de garantir l’hygiène et la sécurité de l’abattage des animaux dans le cadre de l’Aïd, trois lieux d’abattage sont prévus dans le département des Alpes-Maritimes :

Sanctions


Ces abattoirs font l’objet de contrôles diligentés par la direction départementale de la protection des services vétérinaires. Toute personne impliquée dans l’abattage d’animaux hors des abattoirs autorisés engage sa responsabilité et est passible de sanctions.
De même, le non-respect de l’arrêté préfectoral sur la limitation des mouvements d’animaux (ovins) dans le département des Alpes-Maritimes entraînera des sanctions.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter