Alpes-Maritimes : eau non potable à Roquefort-les-Pins en raison d’une contamination par le plomb et le nickel

Depuis ce vendredi 25 juin, l'Agence régionale de santé PACA et la préfecture des Alpes-Maritimes appellent les habitants de Roquefort-les-Pins à ne pas consommer l'eau du robinet. Une contamination par le plomb et le nickel est à l'origine de cette suspension.

Suite à une pollution, les habitants de Roquefort-les-Pins ne doivent pas boire l'eau du robinet. Jusqu’à la levée de l’interdiction, VEOLIA-Eau organisera une distribution de bouteilles d’eau sur les parkings de la mairie et du Parc des Sports, tous les jours.
Suite à une pollution, les habitants de Roquefort-les-Pins ne doivent pas boire l'eau du robinet. Jusqu’à la levée de l’interdiction, VEOLIA-Eau organisera une distribution de bouteilles d’eau sur les parkings de la mairie et du Parc des Sports, tous les jours. © Sylvain Bouillot FTV

Le préfet des Alpes-Maritimes a signé ce vendredi 24 juin un arrêté interdisant d’utiliser l’eau délivrée par le réseau public de la commune de Roquefort-les-Pins pour la consommation humaine. 

Pour les usages sensibles tels que l’hygiène corporelle (notamment bucco-dentaire) et le nettoyage de la vaisselle, une purge préalable du point d’eau de deux minutes doit être respectée. 

Cette suspension internvient suite au signalement de dépassement des valeurs en nickel et en plomb sur la fontaine du réseau Piboul.

L’Agence Régionale de Santé a demandé à la société Veolia de mener des actions correctives (purge, by-pass). Malgré ces actions correctives, de nouvelles non-conformités sont pourtant constatée.

Des conclusions qui indiqueraient que " l’origine du problème peut en réalité s’étendre bien au-delà du point investigué jusqu’alors."

Depuis 2013, les branchements en plomb sont supprimées. Il se peut qu'il en persiste encore. Purges, inspection du réseau et tests se font par Véolia chaque jour pour trouver l'origine du problème.

Pascal Keck Directeur adjoint de l'eau potable à la CAS

D’où provient cette pollution ?

Les non-conformités de l’eau pour ce type de métaux sont généralement très localisées et liées à la tuyauterie des terminaux échantillonnés. Dans ce cas, et selon la préfecture, "une contamination de la ressource est écartée. La non-conformité semble s’étendre sur plusieurs points du réseau, ce qui rend la situation particulière et mobilise l’ensemble des acteurs locaux."
Le travail mené actuellement par l’ARS Paca et Veolia devrait permettre de cartographier exactement la qualité de l’eau pour circonscrire la zone à risque et de déterminer l’origine de la pollution.

Quels sont les risques pour la santé ?

L’ingestion de plomb répétée dans le temps peut générer une intoxication chronique et des troubles : rénaux, cardiovasculaires ou hématologiques. L'exposition aux sels solubles de nickel entraîne l'apparition d'effets sur les reins et sur le système immunitaire.

Comment avoir de l'eau ?

Jusqu’à la levée de l’interdiction, VEOLIA-Eau organise une distribution de bouteilles d’eau sur les parkings de la mairie et du Parc des Sports, tous les jours de 9h à 12h et de 17h à 20h.

Distribution d’eau ce samedi matin sur le parking de la mairie. Une bouteille d’eau par jour et par personne.
Distribution d’eau ce samedi matin sur le parking de la mairie. Une bouteille d’eau par jour et par personne. © Sylvain Bouillot FTV

On se souvient qu'en 2019, une pollution de l'eau du robinet dans le bassin grassois avait fait aussi la une de l'actualité. Des prélèvements réalisés n'avaient alors pas permis de mettre en évidence la présence du parasite dans le réseau. Une partie de la communde Roquefort avait aussi été touchée par cette contamination.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution consommation économie