Les pompiers des Alpes-Maritimes équipés de camions-citernes protecteurs pour lutter contre les feux de foret

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

La conjugaison chaleur, vent et sécheresse font de l'été une période à risque pour les incendies. Les soldats du feu sont sur le pied de guerre avec des moyens de lutte toujours plus performants. 

Dans les Alpes-Maritimes, la période critique pour les feux de forêts est comprise entre le 11 juillet et le 24 septembre. Dès le 11 juillet, les pompiers des Alpes-Maritimes disposeront de trois hélicoptères bombardiers d'eau, basés sur Sophia-Antipolis.

Dans les airs

Ces moyens aériens permettent d'attaquer en puissance tout feu naissant. Le principe ces dernières années : des très gros moyens dès le départ pour limiter les risques de propagation des flammes.
Des moyens nationaux peuvent être demandés en renfort si nécessaire :



► 12 Canadairs d'une capacité de 5 800 litres (basés en Corse, à Nîmes et dans la vallée du Rhône) dont 2 super Puma de 4000 litres (Corse et vallée du Rhône).

► 4 gros porteurs DASH, ces avions mixtes pouvant effectuer des missions de bombardement d'eau en saison feu d'une capacité de 10 tonnes.

Une nouveauté : 17 camions-citernes dernière technologie

Il y a une nouveauté cette année, présentée ce lundi au Broc lors de l'explication du dispositif de lutte 2020. Le département des Alpes-Maritimes, qui finance le SDIS, a bien précisé que la sécurité des soldats du feu constituait la priorité.
Ainsi, le parc de camions fait l'objet d'un plan tri-annuel. Dans ce cadre, 17 camions-citernes ont été remplacés.

Ils disposent tous d'un système d'auto-aspersion qui permet de refroidir l'engin s'il est cerné par les flammes.

Quant à la ventilation à l'intérieur du véhicule, elle dispose d'une technologie qui permet aux pompiers de respirer sans risque pour leur santé. Au total, 159 camions-citernes sont donc opérationnels.  

Les sapeurs-pompiers prêts à intervenir

Au total, en fonction de la météo et du risque incendie, entre 150 et 430 sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires sont sur le pont, certains sont prépositionnés sur des zones stratégiques.

En 2020 pour l'instant, 42 feux ont brûlé 153 hectares ( un seul s'est produit pendant le confinement à Guillaumes).



En 2019, 652 hectares sont partis en fumée essentiellement l'hiver (538 hectares). 2018 était une année pluvieuse et "seulement " 66 hectares ont brûlé. Le chiffre de 2018 était plus important en raison de sinistres à Castagniers et Carros, avec un bilan total de 640 hectares.

 
SDIS 06 : les chiffres
► 1272 sapeurs-pompiers professionnels

►  3142 sapeurs-pompiers volontaires

► 374 personnel administratif ou technique
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité