• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Alpes-Maritimes : un plan contre les déserts médicaux

Dans les vallées des médecins sont désormais formés et équipés pour être correspondants du Samu. / © France 3 Côte d'Azur
Dans les vallées des médecins sont désormais formés et équipés pour être correspondants du Samu. / © France 3 Côte d'Azur

L'Agence Régionale de Santé vient de présenter son plan d'action pour arriver à une meilleure couverture médicale des Alpes-Maritimes, notamment dans l'arrière-pays, où des secteurs comme Tende, Pégomas ou La Gaude manquent encore de médecins.

Par Jacqueline Pozzi

Vous avez dit déserts médicaux ?

Avec 115 médecins pour 100 000 habitants, les Alpes-Maritimes ne sont pas dans ce cas de figure. Le département souffre pourtant d'une répartition inégale de ses médecins et de ses structures médicales, et de fait, les habitants de certaines vallées doivent faire face à des difficultés d'accès aux soins.

L'Agence Régionale de Santé a déjà mis en place un "zônage médecins" : le système d'aides au maintien ou à l'installation de médecins a été élargi à de nouveaux territoires. Sur les 163 communes des Alpes-Maritimes, 120 y sont éligibles. Dans ces communes vivent 30% de la population du département. Mais ce n'est qu'une partie du plan d'action.
 
Les secteurs d'intervention prioritaire de l'Agence Régionale de Santé pour améliorer l'accès aux soins dans les Alpes-Maritimes et le Var. / © France 3 Côte d'Azur
Les secteurs d'intervention prioritaire de l'Agence Régionale de Santé pour améliorer l'accès aux soins dans les Alpes-Maritimes et le Var. / © France 3 Côte d'Azur

Puget-Théniers, Tende, Saint-Vallier de Thiey, La Gaude et Pégomas, l'ARS a répertorié dans les Alpes-Maritimes cinq secteurs d'intervention prioritaire pour y améliorer la médecine de proximité. Aups, Pierrefeu et Les Arcs sont concernés de la même façon dans le Var. 

Dans ces zônes, l'ARS teste de nouveaux dispositifs, qu'elle a présenté ce mardi 9 avril lors d'une conférence de presse à Nice :

7 maisons de santé pluri professionnelles (MSP) sont déjà en fonctionnement, 6 autres sont en projet. Elles proposent une offre de soins coordonnée, des actions de prévention et des plages de consultations sans rendez-vous. Pour attirer les jeunes médecins, la MSP de la Roya a eu l'idée de partager non seulement les heures de travail avec les nouveaux arrivants, mais également les honoraires :
 
Interview D' Jean-Louis Gerschtein
Le Dr Jean-Louis Gerschtein, Président de la Maison de santé pluridisciplinaire de la Roya, nous explique l'expérimentation de partage des honoraires mise en place pour attirer de jeunes médecins dans la vallée. - France 3 CôtedAzur - Nathalie Layani, Nathalie Morin

- une première communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) déployée sur le territoire. Les communautés professionnelles territoriales de santé sont composées de professionnels de santé regroupés assurant des soins de premier et de second recours et d’acteurs médico-sociaux et sociaux.

- 8 médecins ont été formés et équipés pour assurer le rôle de correspondants du Samu avec un réseau animé par le CHU de Nice pour sécuriser les prises en charge en urgence des patients en vallée et améliorer les temps d’accès à un Smur.

L'objectif de l'ARS est de couvrir l'ensemble du territoire des Alpes-Maritimes et de Var par des CPTS d'ici trois ans.

Voir la chronique santé de Nathalie Layani dans le 19/20 du 9 avril, présenté par Olivier Orsini :
 
Chronique santé de proximité
Chronique de Nathalie Layani dans le 19/20 du 9 avril 2019. L'Agence Régionale de Santé vient de présenter son plan d'action pour améliorer l'accès aux soins sur l'ensemble du territoire des Alpes-Maritimes. - France 3 Côte d'Azur - Nathalie Layani, Nathalie Morin

A lire aussi

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus