Alpes-Maritimes : quand les jeunes soutiennent les seniors dans le cadre du service civique

Le confinement est particulièrement difficile à vivre pour les seniors qui vivent seuls dans leur domicile. Les jeunes qui effectuent leur service civique effectuent une veille en les contactant régulièrement. 

Quand des jeunes contactent régulièrement des seniors dans le cadre du service civique de solidarité.
Quand des jeunes contactent régulièrement des seniors dans le cadre du service civique de solidarité. © S.NEUQUELMAN
Ils ne se sont jamais vus, mais ils se téléphonent très régulièrement. D'un côté, il y a une personne âgée, qui vit seule à la maison. De l'autre, il y a quelqu'un (e) de beaucoup plus jeune, de moins de 25 ans. Tout le monde reste chez soi mais le lien est créé. Et c'est parti pour une  conversation  à bâtons rompus, pour casser l'isolement dans cette période difficile de confinement, suite à l'épidémie de Covid-19.
 
Le téléphone, le lien en cette période de confinement.
Le téléphone, le lien en cette période de confinement. © S.NEUQUELMAN

Soutien, réconfort ... C'est le but de ces entretiens réguliers.
Depuis le 17 mars, une vingtaine de jeunes Azuréens est engagée pour téléphoner régulièrement aux anciens.

Il y a beaucoup de personnes qui n'ont pas leurs proches, les proches habitent loin ou n'appellent pas forcément. Elles sont contentes, elles attendent notre appel, on développe un lien assez fort !


explique Aurélie Balland.
 

Le service civique, ou la solidarité


Le service civique, c'est un engagement volontaire au service de l'intérêt général.
Il est ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le service civique est indemnisé et s'effectue en France ou à l'étranger.

Ca fait longtemps que je voulais faire le service civique, j'ai des amis qui me disaient : tu verras, ça favorise les échanges humains. Ca permet de trouver sa voie. Je me suis dis, pourquoi pas, et je me suis lancé

déclare Aurèle. Marion Diot est coordinatrice et elle confirme. Le service civique permet de reprendre confiance en soi et parfois, de découvrir des facettes que l'on ne connaît pas de soi-même quand on est jeune.
Le service civique à distance s'achèvera avec la fin du déconfinement. Dès le feu vert du gouvernement, les jeunes se déplaceront à nouveau, pour rencontrer les seniors qu'ils ont appris à connaître au téléphone.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société coronavirus/covid-19 santé