Les bateaux du cœur : les soignants peuvent réserver leur sortie en mer

Un jeune retraité niçois a décidé de leur donner du rêve aux soignants, en première ligne pendant l'épidémie de Covid-19 en leur offrant une sortie en mer. C'est le moment de trouver votre capitaine et de voguer sur les flots ! 

Les îles de Lérins, la baie de Villefranche ? Pas seulement, les capitaines des " bateaux du cœur " sont situés sur tout le littoral français. Aux soignants de choisir !
Les îles de Lérins, la baie de Villefranche ? Pas seulement, les capitaines des " bateaux du cœur " sont situés sur tout le littoral français. Aux soignants de choisir ! © P. LAPOIRIE / MAX PPP

Personnel soignant, il est l'heure de préparer votre sortie en mer. Jean-Luc Guitard vient de publier un post sur son site. Il est temps d'entrer en contact avec votre capitaine ! Il vous explique tout :

C'est l'aboutissement d'une très belle initiative d'un sexagénaire récemment retraité, Palois de naissance et Niçois d'adoption. Dès le début de l'épidémie de Covid-19, le personnel soignant est confronté à un stress intense, et il a envie de leur apporter son soutien... à sa façon !

Jean-Luc Guitard : "le monde des marins est un monde solidaire, je veux dire merci aux soignants, en proie à un stress immense, à l'idée d'être contaminés et contaminants".
Jean-Luc Guitard : "le monde des marins est un monde solidaire, je veux dire merci aux soignants, en proie à un stress immense, à l'idée d'être contaminés et contaminants". © Jean-Luc Guitard

Le 7 avril  sur sa page Facebook, il propose une sortie au personnel hospitalier après le déconfinement, histoire de décompresser. Pour lui, il s'agit de partir de Menton, où est amarré Piper, son catamarran de 38 pieds, avec 6 personnes (il dispose de 4 cabines) à raison de petits voyages de trois jours pendant tout l'été.

L'idée de départ ? Un voyage de 3 jours au départ de Menton sur Piper pour le personnel soignant pendant tout l'été.
L'idée de départ ? Un voyage de 3 jours au départ de Menton sur Piper pour le personnel soignant pendant tout l'été. © J.L GUITARD

Sa contribution personnelle est largement commentée, partagée au point que le lendemain, le 8 avril,  il décide de créer une page Facebook intitulée les Bateaux du Coeur. Un logo est créé, il invite tous les propriétaires de bateaux à participer à l'opération.

Les soignants s'inscrivent en nombre, il comprend qu'il ne pourra pas satisfaire tout le monde. 

Un appel relayé dans toute la France

Aujourd'hui, plusieurs milliers de personnes qui travaillent au contact des malades se sont déjà manifestées. Devant son écran, Jean-Luc voit le nombre d'inscriptions augmenter de jour en jour.

Nous en avons 900 en plus rien qu'hier, soit  une seule journée ! Je pleure en lisant leurs témoignages, car ils paient un lourd tribut dans cette période d'épidémie

indique t-il. Avec sa compagne Zohra et son webmaster parisien, ils  créent deux groupes, un pour les candidats au voyage, un autre pour les propriétaires de bateau invités eux aussi à se joindre à cette belle opération de solidarité.

L'étape suivante ? Créer une interface pour mettre en lien les capitaines et les inscrits en fonction de leur lieu de résidence et des périodes disponibles... après le confinement.

Toujours plus de bateaux 

100 propriétaires de bateaux annoncent leur participation à cette opération solidaire, et ils sont situés partout en France, et outre-mer, aux Antilles. Mais ce n'est pas suffisant. Jean-Luc lance  un appel solennel aux plaisanciers, presque un SOS !

La demande est énorme à gérer, et Jean-Luc ne veut pas décevoir tous ceux qui font face à l'épidémie, et auxquels il vend du rêve. Propriétaires d'une vedette, d'un voilier, d'une péniche, vous naviguez en mer, sur un lac, un canal, rejoignez les bateaux du coeur !

Chacun apporte sa contribution à sa façon, une journée, trois jours, une semaine, au choix.

Le président de la Société des Régates d'Antibes Alain Venturi a déjà répondu présent. Il lance un appel à ses membres.  

Objectif : organiser une sortie pour 250 soignants le même jour, à bord d'unités différentes, vers une même destination. La société des régates d'Antibes espère aussi faire école et en appelle aux clubs de voile de Méditerranée, de l'océan Atlantique et de la mer du Nord pour en faire de même.

Un recueil

Acheter des gants et respecter les gestes barrières, c'est la première consigne pour les participants à cette opération, qui devront avant de monter sur le bateau attester que leur métier est bien de soigner ( Jean-Luc redoute la présence de personnes qui chercheraient à s'incruster). Et pour que la solidarité avec les soignants ne se limite pas à cette période d'épidémie, Jean-Luc Guitard compte bien faire un recueil de témoignages, avec tous les messages poignants qu'il reçoit et des photos et des vidéos de cette belle aventure.  N'hésitez pas à filmer votre sortie ! 

Un projet pour un rappel : ne jamais oublier qu'ils risquent leur vie et celle de leur famille en essayant de sauver la nôtre.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité mer nature méditerranée déconfinement