À Antibes, un homme sadomasochiste mis en examen pour enlèvement, séquestration, actes de torture et barbarie

L'homme, âgé d'une soixantaine d'années, aurait enlevé sa victime à Reims avant de la séquestrer à Antibes, dans une pièce aménagée pour des pratiques sadomasochistes. Il a été placé en détention.

Un sexagénaire Antibois, qui serait adepte du sadomasochisme, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour enlèvement, séquestration, actes de torture et barbarie et menaces de mort.

Le parquet de Grasse confirme à France 3 Côte d'Azur l'information révélée par le site Actu17.

L'affaire a débuté le 7 septembre avec la découverte, vers 18 heures, d'un homme dénudé portant une chaine en fer autour du cou, disant avoir réussi à échapper à son ravisseur, selon une source proche de l'affaire citée par le site spécialisé.

Une pièce, garnie d’accessoires de torture

La victime aurait raconté avoir été enlevée à Reims par un homme armé d'un pistolet semi-automatique et d'un pistolet à impulsion électrique, emmenée jusque sur la Côte d'Azur dans le coffre d'une voiture, puis "attachée dans une pièce, garnie d’accessoires de torture, propre à la pratique du sadomasochisme".

Le suspect, âgé d'une soixantaine d'années, a été mis en examen le 10 septembre par un juge d'instruction.

L'enquête se poursuit pour notamment identifier d'éventuelle autres victimes.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité