Attaque au couteau de policiers cannois : Lakhdar B. est mis en examen et placé en détention provisoire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Lundi à 6H30, un Algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d'un véhicule de police devant le commissariat de Cannes.
Lundi à 6H30, un Algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d'un véhicule de police devant le commissariat de Cannes. © Document amateur

Le procureur de la République de Grasse a communiqué, ce vendredi 12 novembre dans la soirée, la mise en examen et le placement en détention provisoire de Lakhdar B.

Le tribunal de Grasse a fait savoir, via communiqué de presse, que "l'auteur présumé des faits a été mis en examen des chefs de tentatives d'assassinat sur fonctionnaires de police et de violences ayant entrainé une interruption totale de travail inférieure à 8 jours avec préméditation, arme et sur fonctionnaires de police".

Le ressortissant algérien âgé de 37 ans, Lakhdar B., a été entendu par la juge d'instruction cet après-midi. Le document précise également qu'il est placé en détention provisoire.

5 jours après les faits

Lundi 8 novembre, vers 6h30, une patrouille de police - avec 4 membres des forces de l'ordre à bord - a été attaquée par un homme semblant vouloir un renseignement. Le véhicule de police stationnait aux abords du commissariat central de Cannes. L'individu a ouvert une portière pour porter plusieurs coups de couteau au niveau du thorax d'un premier policier. Puis il a fait le tour de la voiture pour s'en prendre à la cheffe de bord. Tous deux ont été protégés de la lame de l'arme grâce à leur équipement et leur gilet pare-balles.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.