A Sophia-Antipolis, trois jours de colloque pour trouver des solutions aux catastrophes causées par l'eau

Du 16 au 18 juin, le sixième congrès international SimHydro se déroule à Sophia-Antipolis. Pendant 3 jours, des chercheurs présentent des conférences qui visent à trouver des solutions contre les problèmes liés à l'eau, comme les inondations, un phénomène malheureusement bien connu de la région.

Le Var est un fleuve dont les crues font régulièrement d'importants dégâts dans les Alpes-Maritimes.
Le Var est un fleuve dont les crues font régulièrement d'importants dégâts dans les Alpes-Maritimes. © France Télévisions

Près de 200 participants de 35 nationalités différentes se réunissent du mercredi 16 au vendredi 18 juin à Sophia-Antipolis pour tenter de trouver des solutions contre les catastrophes causées par l'eau. Cette sixième édition du SimHydro prend tout son sens dans les Alpes-Maritimes, un territoire régulièrement touché par les inondations.

Ces scientifiques du monde entier travaillent dans le secteur de l'eau et des nouvelles technologies. Lors de ces trois jours, ils proposent des modèles de prévisions et de gestions de crises pour des castastrophes comme les crues, les inondations ou encore les tsunamis.

"Malheureusement, les événements historiques, comme peut en connaitre ce département, sont des choses qui nous servent pour calibrer des modèles, pour essayer de voir ce qu'on a pu analyser bien ou mal et ainsi apprendre des leçons de ces choses-là", explique Morgan Abily, post doctorant de l'Institut catalan de recherche sur l'eau.

Des solutions sous-exploitées

L'objectif de ce congrès est de faire connaître ces potentielles solutions parfois sous-exploitées par les pouvoirs publics et les collectivités locales. Pour Elie Hachem, professeur à l'école des mines ParisTech, le congrès SimHydro est l'occasion d'être "écouté", "de montrer qu'on a les outils". 

Philippe Gourbesville, hydrologue de l'école Polytech à Sophia et organisateur du colloque, est plutôt optimiste. "On arrive progressivement à revoir les politiques de construction, les politiques d'aménagement, détaille-t-il. On devrait arriver à trouver des solutions beaucoup plus résilientes et qui correspondront aux souhaits de la population."

Lors de ce congrès, qui se déroule en présentiel et en ligne, il sera aussi question de la préservation de l'eau en tenant compte du changement climatique.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo université éducation société conférences